Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Une bouffée d’air pour les enfants biélorusses

Une bouffée d’air pour les enfants biélorusses

Juin 2014

logo Les Enfants de Tchernobyl

Les Enfants de Tchernobyl asbl est une association présente à Bruxelles et plusieurs parents schaerbeekois ont été ou sont encore actifs comme familles d’accueil.
Nous avons eu un entretien avec Jean-Pol Lozet, administrateur et responsable de l’antenne de Bruxelles de l’association, qui est également fonctionnaire à l’administration communale de Schaerbeek. Vous pourrez le rencontrer aussi à la fête de la Cerise, le 29 juin.

Quel est l’objectif de votre association ?

Apporter toute aide humanitaire aux victimes de la catastrophe de Tchernobyl, et plus particulièrement aux enfants de Biélorussie.

En effet, en étant éloignés pendant quelque temps de leur environnement, ces jeunes voient leur immunité renforcée et en conséquence, leurs corps résistent mieux pendant le reste de l’année.

C’est pourquoi, depuis 1991, l’accueil d’enfants biélorusses dans des familles d’accueil belges est l’action principale de notre association.

Pourquoi avoir ciblé la Biélorussie ?

Bien que la centrale nucléaire de Tchernobyl se trouve à l’extrême nord de l’Ukraine, il s’avère que le jour où s’est déclenchée la catastrophe en 1986, les vents dominant venaient du sud et ont donc poussé le nuage nucléaire vers le nord, c’est-à-dire en grande partie vers la Biélorussie, qui a été la première et la plus grande victime de la contamination.

Comment devient-on famille d’accueil ?

La motivation, la solidarité et l’envie de venir en aide à des enfants défavorisés sont les éléments moteurs qui incitent les familles à devenir familles d’accueil.
Leur nombre diminue malheureusement d’année en année pour diverses raisons.
Tout d’abord, la catastrophe s’éloigne dans le temps (l’explosion s’est produite il y a 28 ans) et on a aujourd’hui tendance à croire – à tort – que tout est rentré dans l’ordre là-bas. D’autre part, nous sommes confrontés à une crise économique qui rend les conditions de vie plus difficiles en Europe et souvent peu conciliables avec le coût que représente une personne en plus dans la famille pendant un mois.
Tout cela vient nourrir notre combat de tous les jours, à savoir expliquer que Tchernobyl est « un arbre qui pousse », que les séquelles de la catastrophe sont toujours bien présentes en Biélorussie et qu’il est plus que jamais d’actualité d’accueillir ces enfants chez nous !

En pratique, comment se déroule l’accueil ?

Les séjours ont lieu pendant un mois en juillet et en août. Les familles partantes peuvent choisir l’âge et le sexe de l’enfant qu’elles souhaitent accueillir.

Les enfants ont entre 8 et 18 ans. Ils sont, dans cette tranche d’âge, en pleine période de croissance et c’est à ce moment-là qu’ils captent le plus la contamination radioactive. Les enfants sont encadrés par des accompagnateurs-interprètes, disponibles 24h/24 et des animateurs bénévoles dans chacune de nos 5 antennes en Belgique.

En quoi ce séjour est-il profitable à ces enfants ?

Cela leur donne tout d’abord l’opportunité de s’ouvrir au monde et de découvrir de nouveaux environnements.
Mais c’est au niveau de leur santé que le bénéfice est le plus important : les études scientifiques et médicales ont largement prouvé qu’en passant un mois dans nos contrées, ils perdent environ 30% de la radioactivité qu’ils ont accumulée à l’intérieur de leur organisme. De l’aveu même des mamans, ils passent ainsi un hiver en étant bien moins malades qu’à l’accoutumée. Ce constat est en quelque sorte notre victoire qui nous conforte dans notre inlassable travail de recherche de familles d’accueil.

Pratiquement…

Qui sommes-nous ?

Les Enfants de Tchernobyl asbl
Siège : Moustier-sur-Sambre
Création : juillet 1990
Objectifs :

  1. apporter toute aide médicale, humanitaire, matérielle, juridique et écologique aux victimes de la catastrophe de Tchernobyl ;
  2. accorder et soutenir en tous lieux l’action en faveur de la défense des droits démocratiques et des droits de l’homme des victimes de la catastrophe de Tchernobyl.

Accueil :
Depuis 23 ans, l’accueil d’enfants est notre première activité.
L’association compte 5 antennes en Belgique : Bruxelles, Hainaut, Liège, Namur et Marche.

Convoi :
Nous organisons chaque année un convoi humanitaire à destination des familles des enfants accueillis et de nos partenaires en Biélorussie.
Nous cherchons sans relâche de nouvelles familles désireuses d’accueillir un enfant.

Envie de nous rejoindre pour un accueil ou d’en savoir plus ?
Tél. : Secrétariat général : Bernadette Vastrade (0497/11.81.80) Antenne de Bruxelles : Jean-Pol Lozet (0474/26.47.46)
Site internet  

Nous serons également présents avec notre stand à la Fête de la Cerise le 29 juin prochain dans le Parc Josaphat 

Mise à jour: 12/06/2014

Haut de page

Schaerbeek Info - 22/05/2017

Schaerbeek-info - Journal communal

Journaux et Communiqués