Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Qualité de l'air : dépassement du seuil d’information

Qualité de l'air : dépassement du seuil d’information

Février 2017

seuil 0Dépassement du seuil d’information pour les particules fines

 

JEUDI 9 FEVRIER 2017

La concentration de PM10 moyenne sur les dernières 24 heures a dépassé le seuil de 50 µg/m³ en Région flamande et en Région bruxelloise. Les PM10 regroupent toutes les particules dont le diamètre est inférieur à 10 micromètres. 50 µg/m³ est le seuil à partir duquel la population est informée dans les trois Régions.

Les concentrations élevées en particules fines sont dues à une mauvaise dispersion de la pollution de l'air suite à des vitesses de vent faibles à très faibles. Les concentrations les plus élevées sont observées dans le nord et le nord-ouest du pays.

 

SITUATION DES PROCHAINS JOURS

Les conditions météorologiques resteront globalement défavorables à la dispersion des polluants aujourd'hui (courants d'air continental, vent faible). 

Les concentrations de PM10 devraient, en moyenne glissante sur 24h, demeurer au-dessus de 50 µg/m³ en Région flamande et en Région bruxelloise pendant les prochaines 24 heures.

En raison de la situation météorologique défavorable pour les prochaines 24h et du risque élevé de dépassement du seuil de 50 µg/m³ pendant encore au moins 24h, la population est informée.

 

RECOMMANDATIONS EN CAS DE DÉPASSEMENT DU SEUIL D’INFORMATION

Les citoyens sont encouragés à adopter un comportement afin de limiter les émissions de polluants, et ce par exemple en utilisant un mode de transport alternatif à la voiture et en limitant le chauffage.

Que faire concrètement ?

  • Utiliser un mode de transport alternatif à la voiture : adopter la marche à pieds, les transports publics ou le vélo.

  • Opter pour le covoiturage et pratiquer une conduite souple (eco-driving) si l’usage de la voiture est nécessaire.

  • Opter pour le travail à domicile ou le déplacement du jour « off ».

  • Limiter le chauffage à 20°C.

  • Eviter les efforts physiques intenses ou prolongés.

 

EFFETS POSSIBLES SUR LA SANTÉ ET PRÉCAUTIONS A PRENDRE

En fonction des concentrations de polluants dans l’air ambiant, de la durée d’exposition, de la sensibilité des personnes exposées et de leurs activités, les symptômes suivants peuvent être observés :

  • la diminution des fonctions respiratoires ;
  • une augmentation des maladies respiratoires (bronchites, …) ;
  • augmentation de la fréquence et de la gravité des symptômes chez les personnes asthmatiques ou souffrant de problèmes respiratoires chroniques.

Pour les personnes exposées à un niveau de risque plus élevé :

  • les personnes souffrant de problèmes respiratoires et cardiaques,
  • les asthmatiques,
  • les personnes âgées et les très jeunes enfants,

il est particulièrement conseillé aux personnes sensibles, dans les zones exposées à des concentrations élevées en polluants, de ne pas réaliser d’exercice physique intense et/ou prolongé (comme le jogging par exemple). En cas de nécessité, il ne faut pas hésiter à prendre un avis médical.

En raison de leur très faible dimension (diamètre au moins 5 fois inférieur à l’épaisseur d’un cheveu), les particules se répandent aisément dans tous les environnements. Pour cette raison, les habitations ne constituent pas un rempart contre les concentrations élevées en particules fines venant de l’extérieur.

 

PLUS D’INFORMATION CONCERNANT LES RECOMMANDATIONS et PERSONNES DE CONTACT

Mise à jour: 09/02/2017

Haut de page

Schaerbeek Info - 04/12/2017

Schaerbeek-info - Journal communal

Journaux et Communiqués