Vous êtes ici : Accueil » Archives de l'actualité » STATIONNEMENT : de bonnes nouvelles pour les habitants !

STATIONNEMENT : de bonnes nouvelles pour les habitants !

Mai 2012

HorodateurLe stationnement est le problème urbain par excellence. C’est le casse tête chinois de toutes les grandes villes. Le boom démographique bruxellois et l’augmentation de voitures concomitantes n’épargneront pas Schaerbeek.

Durant ces 10 dernières années, la population de notre commune est passée de 107.767 à 126.393 habitants et le nombre de voitures immatriculées pour Schaerbeek a également augmenté. 46.542 voitures étaient immatriculées à Schaerbeek en 2008. 47.933 l’étaient en 2010, dernières années des chiffres officiels. Le nombre approximatif de places de stationnement à Schaerbeek avoisine les 25.000 places auxquelles il faut évidemment ajouter les garages privés. Le nombre de cartes de riverains délivrées est de 29.410. Le problème réside donc bien dans l’augmentation galopante du nombre de véhicules. Nulle part ailleurs. Et ce ne sont pas les 50 ou 60 places de parking qui ont été  supprimées en 10 ans au profit des transports en commun et de la sécurité des citoyens qui changent quoi que ce soit. Aujourd’hui, il est impossible aux pouvoirs publics ou aux privés (qui pourraient pourtant chercher la bonne affaire) de construire les 2.000 à 3.000 places manquantes. En outre, l’évolution démographique ne s’arrêtera pas là.

Priorité aux Schaerbeekois
Depuis 1999, Schaerbeek a développé progressivement un plan de stationnement complet, cohérent et évolutif.
Son objectif ? Donner la priorité aux Schaerbeekois et favoriser le stationnement de courte durée pour favoriser «si possible» les clients des commerçants et les visiteurs des entreprises.
Et le système que connaissent bien les Schaerbeekois est né. Avec ses cartes gratuites ou à prix démocratique pour les Schaerbeekois, les cartes accessibles pour les commerçants et les entreprises, les marchands ambulants, les chantiers, les visiteurs exceptionnels (1 jour, 2 jours), les zones bleues, vertes et rouges, les horodateurs, les paiements par sms…

Un plan évolutif
Lors de la séance du conseil communal du 28 mars 2012, les élus ont voté plusieurs mesures supplémentaires visant à améliorer le stationnement sur tout le territoire de la commune.

Les Nouveautés

Les zones bleues deviendront « zones vertes »
300 horodateurs supplémentaires seront progressivement placés en rue, transformant de la sorte les zones bleues en zones vertes (payement par horodateur sauf cartes de stationnement). Pour les Schaerbeekois, ce qui était gratuit reste gratuit ! Cela permettra aussi une meilleure rotation car les visiteurs extérieurs devront s’acquitter d’une redevance en fonction de leur temps de présence. Il s’agit ici aussi de donner la priorité aux Schaerbeekois. Ces horodateurs seront placés dans les quartiers les plus saturés de la commune à savoir toute la zone entre le canal et la moyenne ceinture.

Le ticket à gratter : fini les amendes pour vos visiteurs
Il sera très prochainement disponible. Ce ticket prépayé de 5 € sera valable dans les zones vertes et bleues pour une durée de 4h consécutives.
Il suffit d’y inscrire son numéro de plaque, de gratter le jour, le mois et l’heure et de le laisser sous votre pare-brise, comme un disque bleu. Ils seront en vente au parking shop Rauwers, à la maison communale et au guichet décentralisé du service population de l’antenne Radium (coin Radium Victor Hugo). Chacun pourra faire sa petite réserve et utiliser ses cartes quand il le souhaite, pour ses invités par exemple.

Ticket de stationnement à gratter

L’horodateur « nouvelle génération » : une première à Bruxelles !
Le système des 20 minutes gratuites de stationnement a été testé et évalué dans deux zones rouges : Helmet et Brabant. Commerçants et clients sont satisfaits de cette mesure mais certains utilisateurs prennent plusieurs tickets à la suite l’un de l’autre et la rotation tant désirée dans ce genre de quartier n’est plus assurée. Et les clients et les commerçants ne profitent plus de l’avantage du stationnement de courte durée gratuit.
La commune maintiendra donc le stationnement de courte durée gratuit en zone rouge mais installera, dans toutes les zones rouges, 68 horodateurs « nouvelle génération » avec pavé numérique servant à mentionner la plaque de la voiture. Ce système n’accordera qu’un seul ticket gratuit par jour par plaque d’immatriculation dans une zone. Une première à Bruxelles !

Tarifs spéciaux
Parfois il est indispensable de tenir compte de certaines situations spécifi ques ou de professions particulières. Il faut alors être plus souple. Des solutions existent donc pour les médecins, les commerçants, les entreprises, les marchands ambulants, les chantiers, les visiteurs exceptionnels (1 jour, 2 jours)… Dès la rentrée prochaine, les enseignants pourront aussi bénéficier de tarifs spéciaux : 200 € par an pour une carte valable uniquement les jours scolaires. C’est l’école qui devra introduire la demande pour 30 % de son personnel.

A cheval sur 2 communes ?
Une collaboration avec les communes limitrophes (Woluwe-St- Lambert, St-Josse, Evere et Bruxelles-Ville) permettra à tous les habitants des rues situées à cheval sur deux entités de se garer aussi bien à Schaerbeek que dans la commune voisine.

Carte du plan de stationnement
La commune a publié une nouvelle carte du plan de stationnement : cet outil reprend le plan global de Schaerbeek et le type de zone dans chaque rue. Il reprend toute sorte d’informations utiles. Ce plan est disponible à la maison communale.

Carte du plan de stationnement

A l’étude

Plaques étrangères : le sabot !
Seules 15 % des plaques étrangères payent leur redevance. Dans certains quartiers, les habitants nous disent que c’est une véritable plaie. Face à ce constat, la commune étudie la mise en oeuvre d’un système qui devrait convaincre les récalcitrants. Schaerbeek a décidé de ne plus accorder le système de paiement différé aux plaques étrangères. Le conducteur d’un tel véhicule DEVRA donc s’acquitter de sa redevance ou il prendra le risque de voir un « sabot » l’empêcher de repartir. Pour « libérer » sa voiture, il faudra payer la redevance et les frais relatifs au sabot. Une mesure très forte qui vise principalement les Schaerbeekois dont le véhicule est toujours immatriculée à l’étranger.

Contrôle en soirée
L’horaire de la réglementation a été prolongé de 18h à 22h. L’objectif a été d’évaluer si le contrôle du stationnement en soirée facilitait la disponibilité des places de stationnement pour les riverains. Ce test s’est clôturé fi n mars. Des comptages ont été réalisés. Le collège se prononcera dans les prochaines semaines sur le maintien ou non de cet horaire.

Trouver des nouveaux parkings ?
Les autorités schaerbeekoises ont lancé deux travaux essentiels qui devraient donner bientôt des résultats : le parking souterrain et la mise à disposition des parkings des grandes surfaces et autres stationnements privés. Pour les parkings souterrains, une étude a été réalisée. Il reste cependant un problème crucial et essentiel à résoudre : le prix ! Même avec des financements publics ou des partenariats publics privés, les places qui seraient ainsi créées restent trop chères pour les utilisateurs.
Pour permettre à des citoyens de stationner sur des parkings des grandes surfaces ou d’autres partenaires privés, les autorités communales sont en pourparler avec différents partenaires afi n de mettre un système en œuvre. Des solutions devraient être dégagées dès cette année.

Brochure à télécharger (pdf) >>  

 

Mise à jour: 23/08/2013

Haut de page

Schaerbeek Info - 08/09/2014

Schaerbeek-info - Journal communal

Journaux et Communiqués