Vous êtes ici : Accueil » Actualité » Tout n'est pas permis dans l'espace public

Tout n'est pas permis dans l'espace public

Mars 2017

Tout de mauve vêtus, les Gardiens de la Paix* mènent des actions de prévention dans les quartiers. Mais pas seulement ! Ils luttent également contre les incivilités : si nécessaire, ils dressent des Sanctions Administratives Communales (SAC's), synonymes d'amendes.


Les SAC's encadrent la vie en société. En effet, certains comportements inciviques alimentent le sentiment d'insécurité. Ils peuvent aussi être sources de danger. Voici une liste de quelques comportements à éviter.

 

Stationnement gênant

L’automobiliste n’est pas maître des voiries ! Bloquer le passage des piétons, des cyclistes et d’autres automobilistes est punissable d’une amende. Ce comportement irresponsable met en danger les autres usagers.

Tapage diurne et nocturne

De la musique qui s’entend jusqu’au bout de la rue, un chien qui aboie à tue-tête, une fête entre amis qui n’en finit pas ou une taverne trop bruyante… Les exemples de tapage diurne et nocturne (de 22h à 7h) ne manquent pas. Pourtant, il en va du respect de ses voisins et des habitants du quartier.

Antennes paraboliques visibles depuis la voie publique

Les antennes paraboliques nuisent sérieusement à l’esthétique de la ville et de ses bâtiments. Il est donc interdit d’en poser une en façade. Elle ne peut être visible depuis la voie publique.

Chien non tenu en laisse

Tenir son chien en laisse est une règle absolue, y compris dans les espaces verts.

Injures

L’injure aussi peut être punissable, qu’elle soit adressée à un policier ou à une femme qui refuse une avance, par exemple.

 

Après l’avertissement, l’amende

L’action Carton jaune/Carton rouge menée par les Gardiens de la paix sensibilise et sanctionne certains de ces comportements. Symboliquement, les Gardiens de la Paix donne un carton jaune à la personne en infraction et la sensibilise aux conséquences de son acte. Dans la phase de répression, c’est un carton rouge qui est donné : le Gardien de la Paix dresse un constat de SAC (Sanction Administrative Communale). Le montant peut atteindre 350 euros en fonction de l’infraction constatée.

 

 

* Les Gardiens de la Paix font partie du Programme de Prévention Urbaine (PPU). Celui-ci veille à rendre la vie des Schaerbeekois plus sûre et plus conviviale en luttant contre l’insécurité, le sentiment d’insécurité et l’exclusion sociale.

 

 

Mise à jour: 16/03/2017

Haut de page

Schaerbeek Info - 09/10/2017

Schaerbeek-info - Journal communal

Journaux et Communiqués