Vous êtes ici : Accueil » Se détendre à Schaerbeek » Patrimoine et tourisme » Conservation et valorisation du patrimoine » Plan lumière

Plan lumière

Services communaux

Plan Lumière sur la commune de Schaerbeek le soirLe Plan Lumière de Schaerbeek quand la lumière participe à la vie de la cité

La commune de Schaerbeek dispose depuis 1999 d'un Plan Lumière. Commandité et entièrement financé par la commune, réalisé par le Studio Jean-Pierre Majot, ce Plan a été conçu comme un plan de gestion à long terme de l'éclairage public et de la scénographie nocturne pour l'ensemble du territoire communal. Il guide les différentes opérations de renouvellement de l'éclairage public et de mise en lumière sur le territoire communal.

UPlan lumière sur l'église sainte-Marien Plan Lumière ?... pour quoi faire !
Le Plan Lumière répond à plusieurs objectifs : mener une réflexion sur les investissements en matière d'éclairage public, sécuriser nos rues et nos quartiers, mais aussi créer une image nocturne valorisante, propre à chacun des quartiers y compris par l'illumination de bâtiments remarquables.
Il s'agit de déterminer par quartier ou par axe, le type d'éclairage qu'il convient petit à petit de mettre en place, au fur et à mesure de l'obsolescence du matériel existant ou à l'occasion d'un réaménagement global d'une place ou d'une rue. De tous temps, l'éclairage public a privilégié l'automobiliste plutôt que le piéton. Or, ne pas prendre en considération les caractéristiques propres à chaque quartier entraîne la banalisation de nos rues et places ainsi que la disparition des ambiances et images nocturnes de qualité. Schaerbeek s'y refuse et se donne les moyens de sa politique.

Schaerbeek, meilleure de sa classe !
Dix ans après son premier Plan Lumière, Schaerbeek continue sur sa lancée ! Aujourd'hui, l'évolution des technologies (lampes, réflecteurs, ...), des conceptions en matière d'éclairage public, des normes belges et européennes et le souci de Schaerbeek de s'inscrire dans un projet d'éclairage durable ont amené la commune à revoir certains aspects du Plan Lumière existant. Pratiquement, il s'agit d'en renouveler les thématiques après avoir fait l'inventaire des besoins nouveaux, et en fonction des projets urbanistiques récents de la commune.
La mission d'actualisation portera tant sur le volet éclairage des voiries, places et autres espaces publics que sur la mise en valeur des bâtiments publics et immeubles remarquables.
Le Plan lumière de la commune de Schaerbeek fut le premier plan de cette envergure en région bruxelloise. A l'époque, la commune était couverte à 68% par des éclairages standards baignant la commune d'une lumière banale et dure, à 10% par des réverbères décoratifs bon marché surajoutés sous les éclairages existants, le solde étant constitué d'éclairages fort dégradés, de plus de 30, 40 ou 50 ans et dont le renouvellement urgent est et reste l'une des priorités du Plan lumière.

La lumière au service de la convivialité
La politique de la commune est centrée notamment sur l'amélioration de la qualité de la vie en ville. C'est pourquoi, avec l'aide de la Région, plusieurs programmes de rénovation prioritaire (Contrats de quartier, Contrats de Sécurité, etc.) se dessinent dans les quartiers défavorisés de la commune. Un programme de réaménagements d'espaces publics émergera progressivement. Le Plan lumière complète et s'intègre à leurs stratégies et priorités; il bénéficiera également de leurs financements pour sa mise en oeuvre concrète. Les premiers chantiers se concrétisent en 2001.

Des Maison illuminésBelle de jour et....belle de nuit
En dehors de l'éclairage public, certaines lumières isolées ont une grande importance parce qu'elles apportent une dimension d'accueil, de confort, de convivialité dans les ambiances nocturnes.
C'est pourquoi, le Plan Lumière pose des questions telles que « Comment éclaire-t-on les entrées des bâtiments publics ou des écoles? L'entrée d'une association du « Centre culturel », d'une « Ecole des devoirs », ou encore d'un petit parc de quartier? » Car, en effet, la manière dont on éclaire ces foyers d'activité - portes, porches ou façades selon les cas - c'est autant une manière d'accueillir que de signaler les bâtiments communautaires dans la rue.

Coup de projecteur sur les bâtiments remarquables !
Le patrimoine architectural de Schaerbeek comporte quelques pièces maîtresses de l'architecture bruxelloise. L'église Royale Ste Marie, néo byzantine, et l'hôtel communal, néo-renaissance pourraient justifier à eux seuls la mise en place d'un Plan Lumière.
Mais au-delà de ces chefs-d'oeuvre monumentaux, le patrimoine communal est l'atout même du Plan lumière, dans la mesure où il est extrêmement riche, diversifié et omniprésent dans la plupart des quartiers : patrimoine de maisons formant des ensembles architecturaux très étendus, patrimoine scolaire, patrimoine industriel, vitrines remarquables... permettront véritablement d'émailler l'ambiance nocturne du tissu urbain et des grands axes.

Une école IlluminéeEt les écoles ?
En termes de patrimoine, les premières réalisations du Plan Lumière ont concerné cinq écoles, dont l'Ecole n°1 de la rue Josaphat, véritable palais scolaire Art Nouveau de 1906. Cette école est classée et la conception des éclairages a été approuvée par la Commission Royale des Monuments et Sites ; les autres sont dignes de l'être et leurs mises en lumière d'une conception tout autant inspirée par leur architecture. Ces mises en lumière accompagnent souvent la rénovation des bâtiments.

Les commerces aussi !
La démarche du Plan lumière sur les noyaux commerçants peut également être rapprochée de ce thème qui vise à accentuer la lumière là où elle prend toute sa dimension sociale. La rénovation de leurs éclairages publics, avec une lumière plus vive qu'ailleurs (par exemple, av. Chazal) fait partie des priorités du plan. A cet effet, la commune a fait réaliser une étude complémentaire consacrée à l'image nocturne des commerces, dans le but de guider les fonctionnaires dans leurs contacts avec les commerçants (lors de permis d'enseignes ou de rénovations...) et de stimuler une approche plus intégrée des lumières, étals et devantures, enseignes et publicités.

Mise à jour: 06/02/2015

Haut de page

Infos pratiques

A lire aussi