Vous êtes ici : Accueil » Se détendre à Schaerbeek » Patrimoine et tourisme » Histoire de la commune » Petites histoires des rues de Schaerbeek

Petites histoires des rues de Schaerbeek

Services communaux

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | V | W | Z 

Vous habitez Schaerbeek. Vous vous demandez ce qui se cache derrière le nom de votre rue. Cette petite histoire des rues de Schaerbeek est destinée à éclairer quelque peu votre lanterne. Si vous souhaitez en savoir plus, des ouvrages et documents divers sont à votre disposition au Fonds local, installé à la Maison des Arts Gaston Williot, 147 chaussée de Haecht, 1030 Bruxelles.

La commune de Schaerbeek compte aujourd’hui un peu plus de 300 rues. Si certaines dénominations illustrent clairement l’histoire locale, d’autres rendent hommage aux personnages - célèbres ou non - qui vécurent dans la cité des ânes ou firent sa renommée. En raison surtout de son passé artistique et littéraire particulièrement florissant, Schaerbeek a fait la part belle aux artistes en baptisant pratiquement un tiers de ses rues en leur honneur (41 écrivains, 37 peintres, 12 sculpteurs, 4 musiciens). D’autres personnalités y trouvent leur compte dont une cinquantaine de politiciens (ministres, bourgmestres, échevins, conseillers) et quelque 25 militaires. On y dénombre aussi 9 propriétaires terriens, 8 industriels, 7 ingénieurs, 7 avocats, 6 inventeurs, 4 architectes, 3 médecins et 3 notaires. Une dizaine d’appellations font référence à la botanique, 5 concernent les pierres précieuses et le reste fait partie des divers.

A

AERSCHOT (rue d’)
Anciennement dénommée rue de Cologne, elle fut rebaptisée rue d’Aerschot en hommage à la ville qui a tant souffert sous l’occupation allemande lors de la première guerre mondiale.

AGRICULTURE (rue de l’)
Cette dénomination rappelle que le hameau d’Helmet était essentiellement agricole jusqu’au XIXème siècle.

AILES (rue des)
Ce nom fait référence aux ailes de moulin. Il faut savoir, en effet, que de nombreux moulins se trouvaient jadis sur le territoire schaerbeekois : le moulin à vent " Het Moleken " et les moulins à eau actionnés par le Maelbeek : le Nedermolen, le Pladdermolen, le Wijngaerdmolen, le Dubbele Herenmolen et le Kerkhofmolen. Le long du Roodebeek existait aussi le Roodebeekmolen.

ALLARD Philippe (rue)
Né à Bruxelles en 1805, décédé à Uccle en 1877. Banquier. Directeur de l’Hôtel des Monnaies de 1846 à 1877.

APOLLO (square)
Square dénommé ainsi en souvenir de la fusée Apollo 11 qui permit le premier alunissage de l’homme.

ARTAN Louis (rue)
De son vrai nom baron Louis Artan de Saint-Martin. Né à La Haye (Pays-Bas) en 1837, décédé à Oostduinkerke en 1890. Peintre mariniste belge influencé par Corot et Courbet. Considéré comme le plus important peintre de marines du XIXème siècle, il inaugura la tendance impressionniste dans notre pays. Habita Schaerbeek, place Liedts puis rue Vanderlinden 52.

ARTISTES (clos des)
Honore les très nombreux artistes qui ont séjourné à Schaerbeek et tout spécialement ceux qui n’ont pas donné leur nom à une rue.

AZALEES (avenue des)
Nom commun de divers arbrisseaux de la famille des éricacées, originaires des régions montagneuses d’Asie.

B

BERGE Henri (rue)
Né à Bruxelles en 1835, décédé à Schaerbeek en 1911. Recteur de l’Université Libre de Bruxelles. Ecrivain d’expression française. Conseiller communal à Schaerbeek (1870-1884), échevin à Schaerbeek (1876-1879). Député (1870-1884, 1892-1894).

BERTRAND Louis (avenue)
Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1856, décédé à Schaerbeek en 1943. Ecrivain d’expression française. Fondateur du Parti Ouvrier Belge en 1885, fondateur du journal " Le Peuple " en 1885, fondateur du " Foyer Schaerbeekois " (logements sociaux). Grand artisan du développement urbanistique de Schaerbeek au début du XXème siècle. Conseiller communal à Schaerbeek (1895-1921), échevin à Schaerbeek (1895-1920), député (1894-1926) et Ministre d’Etat. Habitait avenue des Azalées 51 à Schaerbeek.

BIENFAITEURS (place des)
Sur cette place fut inauguré, en 1907, le monument de Godefroid Devreese dédié à tous les bienfaiteurs des pauvres de la commune et en particulier à Jean Joseph Caroly.

BINJE Frans (rue)
Né à Liège en 1835, décédé à Schaerbeek en 1900. Peintre belge rattaché à l’école de Tervuren qui s’orienta vers l’impressionnisme. Il a surtout peint des paysages et des animaux mais aussi quelques marines. On lui doit des aquarelles, des gouaches mais il s’est également essayé à l’huile. Habitait Schaerbeek, rue de la Consolation 152.

BLOCKX Jan (rue)
Né à Anvers en 1851, décédé à Anvers en 1912. Compositeur de musique. Disciple de Peter Benoit, il dirigea le Conservatoire d’Anvers en 1901. Auteur d’œuvres lyriques très brillantes, dont Princesse d’auberge et La Fiancée de la mer.

BOIS (Grande rue au)
L’ancien " Boschweg " existait déjà au XIIIème siècle et reliait le village de Scarenbeka au bois de Linthout, d’où son appellation.

BOSSAERTS François (rue)
Né à Herenthout en 1839, décédé à Schaerbeek en 1914. Instituteur. Directeur de l’école communale n° 9 de 1876 à 1904. Conseiller communal à Schaerbeek (1908-1914).

BOURG Damien (rue Colonel)
Né à Weicherdange (Gd Duché Luxembourg) en 1870, décédé à Ixelles en 1931. Colonel de l’armée belge qui défendit les villes de Namur et d’Anvers pendant la première guerre mondiale.

BRABANCONNE (rue de la)
Fait évidemment référence à l’hymne national belge composé en 1830 sur une musique de Frans Van Campenhout et des textes de Jenneval. BRABANT (rue de) En souvenir de la province de Brabant, aujourd’hui disparue.

BRAND Joseph (rue)
Né à Bruxelles en 1832, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1907. Opticien de profession. Conseiller communal à Schaerbeek (1872-1895), échevin à Schaerbeek (1876-1895).

BREMER René (place Colonel)
Né à Sommières en 1871, décédé à Beveren-sur-Yser en 1918. Lieutenant-colonel au 9ème régiment de ligne. Mort au champ de bataille alors qu’il défendait le secteur de Nieuport pendant la première guerre mondiale.

BREMS Jean-Baptiste (rue) Né à Schaerbeek en 1879, décédé à Schaerbeek en 1966. Fondeur de caractères d’imprimerie. Conseiller communal à Schaerbeek (1925-1966).

BRICHAUT (rue)
Cette rue évoque deux frères d’une famille d’industriels : Fidèle, né à Bruxelles en 1792, décédé à Schaerbeek en 1869. Industriel. Conseiller communal à Schaerbeek (1843-1860) et échevin à Schaerbeek (1858-1860). Pierre, né à Bruxelles en 1791, décédé à Schaerbeek en 1863. Industriel. Fondateur de la première fonderie de bronze en Belgique.

BRITSIERS Antonius (avenue) Né à Aerschot en 1844, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1911. Industriel. Aida financièrement les hospices pour vieillards de Schaerbeek.

BRUYERE (rue de la) Plante de la famille des éricacées. Elle a donné son nom aux étendues sablonneuses où elle domine.

C

CAMBIER Ernest (avenue)
Né à Ath en 1844, décédé à Watermael-Boitsfort en 1909. Major dans l’armée belge, il fut un des pionniers de l’expansion belge outre-mer. En 1878, il dirigea l’expédition belge au Congo, où il fut chargé de la construction du réseau ferroviaire.

CAPRONNIER Jean-Baptiste (rue)
Né à Paris en 1814, décédé à Schaerbeek en 1891. Peintre verrier d’origine française. Ses vitraux ornent une centaine d’édifices religieux en Belgique et à l’étranger, dont l’église Sainte-Marie à Schaerbeek. Il a également restauré les vitraux anciens de la cathédrale Saint-Michel à Bruxelles et de la cathédrale de Tournai. Habitait Schaerbeek, rue Rogier 246 puis 251.

CHAZAL Pierre (Baron) (avenue)
Né à Tarbes (France) en 1808, décédé à Uzos (France) en 1892. Participa à la révolution belge en 1830. Fut aide de camp du Roi Léopold Ier. Ministre de la Guerre et Ministre d’Etat en 1866.

CHEMIN CREUX (clos du)
Rappelle qu’un chemin creux reliait la vallée Josaphat à la rue Arthur Roland actuelle. Ce lieu fut, en septembre 1830, lors de la retraite des troupes hollandaises, le théâtre d’une escarmouche fatale à 5 Schaerbeekois.

CHOME Henri (rue)
Né à Mons en 1822, décédé à Schaerbeek en 1898. Fonctionnaire de profession. Fut président des hospices civils de Schaerbeek de 1875 à 1898.

CIBLE (rue de la)
Rappelle l’existence, non loin de là, place Dailly, du premier Tir National construit en 1859 et où l’on pouvait tirer jusqu’à une distance de 600 mètres.

CLAES Pierre (rue Caporal)
Né à Schaerbeek en 1877, décédé à Kuringen en 1915. Caporal au 5ème régiment du génie dans l’armée belge. Fusillé par les Allemands en 1915 pour espionnage. CLAYS Paul (avenue) Né à Bruges en 1817, décédé à Schaerbeek en 1900. Artiste peintre belge auteur de marines et de vues portuaires. Habita Anvers puis Bruxelles. Neveu par alliance de Jean-Baptiste Madou. Habitait rue Seutin 27 à Schaerbeek.

COLIGNON Achille (place)
Né à Lixhe en 1813, décédé à Schaerbeek en 1891. Lieutenant-général dans l’armée belge. Professeur à l’Ecole Royale Militaire en 1841. Inventeur du canon à eau servant à tempérer les ardeurs dans les manifestations houleuses. Conseiller communal à Schaerbeek (1877-1891), bourgmestre de Schaerbeek (1879-1891). Promoteur de l’Hôtel communal de Schaerbeek.

COMPAGNONS (rue des) Sur un plan de 1648, on trouve, à cet endroit, le lieu-dit Den Tomb, tumulus qui renfermait sept tombeaux (d’où la première appellation " chemin des sept compagnons ").

CONSOLATION (rue de la) Au bas de la rue actuelle se trouvait l’un des soixante étangs qu’alimentaient le Maelbeek, autour duquel poussaient des roseaux. Il s’agit ici d’un exemple typique d’erreur de traduction : en néerlandais médiéval, la rue s’appelait ‘t Rooststraat (rue du Roseau) et elle devint plus tard, par erreur de transcription, Trooststraat (rue de la Consolation).

CONSTITUTION (rue de la) Rappelle la promulgation, le 7 février 1831, de la Constitution belge.

COOPMAN Théo (rue) Né à Gand en 1852, décédé à Schaerbeek en 1915. Ecrivain et poète d’expression néerlandaise qui vécut à Schaerbeek. Il fut aussi prêtre et fonctionnaire. Publia des recueils de chansons très populaires. Fondateur de la revue Nederlandsche dicht-en kunsthalle. Habitait avenue Dailly 129 à Schaerbeek.

COOSEMANS Joseph (rue) Né à Bruxelles en 1828, décédé à Schaerbeek en 1904. Artiste peintre romantique et autodidacte qui créa, avec Hippolyte Boulenger, l’Ecole de Tervuren. Spécialiste de la reproduction de paysages forestiers et sous-bois. Travailla beaucoup en Campine et à Schaerbeek. Fut également clerc de notaire puis secrétaire communal à Tervuren et à Duisbourg. Etait domicilié à Schaerbeek, rue Dupont 81.

CORBEAU (rue du)
Autre exemple de traduction erronée : les dénominations flamandes anciennes Hannekesweg et Eksterweg désignent en effet la pie et non le corbeau.

CORNET DE GREZ Ferdinand (rue) Né à Bruxelles en 1797, décédé à Bruxelles en 1869. Le comte Cornet de Grez était propriétaire terrien. Il fut aussi membre du Congrès National (1834-1837) et bourgmestre de Tourneppe (1827-1868).

COTEAUX (rue des)
Le long du Maelbeek, sur le Wijngaerdberg, existaient jadis des vignobles appartenant à Charles le Téméraire.

COUROUBLE Léopold (rue)
Né à Bruxelles en 1861, décédé à Bruxelles en 1937. Ecrivain belge d’expression française, fondateur du roman bruxellois. Ses livres abondent en tableaux des mœurs locales. Il oppose avec humour, dans son œuvre, le jargon bruxellois à un français des plus châtiés. Etait domicilié rue des Palais 139 à Schaerbeek.

COURTENS Frans (avenue) Né à Termonde en 1854, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1943. Artiste peintre belge " plein-airiste " de paysages, marines et figures, chef de file de l’Ecole de Termonde.

CREUSE (rue)
Cette rue rappelle que, comme la plupart des villages brabançons, Schaerbeek avait aussi son chemin creux.


D


DAHLIA (rue du)
Plante de la famille des composées originaire du Mexique où on la rencontre encore à l’état sauvage.

DAILLY Eugène (avenue et place)
Né à Gilly en 1814, décédé à Schaerbeek en 1873. Conseiller communal à Schaerbeek (1863-1873), échevin à Schaerbeek (1863-1864) puis bourgmestre de Schaerbeek (1864-1873). Président de la commission administrative du Tir National, installé place Dailly. Habitait rue de la Consolation 60 à Schaerbeek.

D’ANETHAN Jules (Baron) (rue)
Né à Bruxelles en 1803, décédé à Schaerbeek en 1888. Docteur en droit en 1824. Avocat général à la Cour d’Appel de Bruxelles en 1836. Sénateur en 1843, Ministre de la Guerre (1845-1847), Premier Ministre (1856-1870) et Président du Sénat (1880-1885). Habitait Schaerbeek, rue Royale 326.

DE BEUGHEM (rue)
Nom de la mère du comte Ferdinand Cornet de Grez. Descendante de Louis de Beughem, architecte qui fut chargé de la reconstruction de la Maison du Roi sur la Grand’Place de Bruxelles.

DE CRAENE Alexandre (rue)
Né à Schaerbeek en 1860, décédé à Schaerbeek en 1924. Ingénieur de profession. Conseiller communal à Schaerbeek (1900-1901, 1912-1923) et échevin à Schaerbeek (1915-1923). C’est sous son mandat d’échevin de l’Enseignement communal qu’il fonda l’école de plein air d’Uytkerke, près de Blankenberghe, qui porta son nom. Cette école était destinée aux enfants schaerbeekois ayant des problèmes respiratoires.

DEFRECHEUX Nicolas (rue)
Né à Liège en 1825, décédé à Herstal en 1874. Poète belge d’expression française dont l’œuvre est essentiellement écrite en dialecte wallon. DEGOUVE DE NUNCQUES William (rue) Né à Monthermé (France) en 1867, décédé à Stavelot en 1935. Artiste peintre français. Bien que né dans les Ardennes Françaises, il passa toute sa vie en Belgique. Peintre symboliste auteur de paysages et de scènes de genre. Habitait Schaerbeek, rue des Coteaux 202. DEGREEF François (rue) Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1817, décédé à Schaerbeek en 1879. Rentier. Conseiller communal à Schaerbeek (1848-1860) et échevin à Schaerbeek (1852-1860).

DE JAMBLINNE DE MEUX Théophile (place)
Né à Emines en 1820, décédé à Bruxelles en 1912. Ingénieur au Ministère de l’Intérieur (1854-1861) puis à la ville de Bruxelles (1862-1900). Auteur des plans du barrage de la Gileppe et des plans d’embellissement de Bruxelles et principalement du quartier Nord-Est.

DEJASE Arthur (avenue Docteur) Né à Malines en 1876, décédé à Schaerbeek en 1970. Docteur en médecine et obstétrique. Conseiller communal à Schaerbeek (1927-1970) et échevin à Schaerbeek (1927-1940). Le 16 mai 1940, le docteur Dejase prit la succession du bourgmestre Blum, destitué par les Allemands. Arrêté à son tour par la Gestapo, il fut incarcéré à trois reprises (Merksplas puis Breendonk) et libéré en 1944. Le bourgmestre Blum fut rétabli dans ses fonctions en 1947.

DE LATOUR Albert (rue)
Né à Bruxelles en 1812, décédé à Bruxelles en 1882. Ingénieur. Conseiller communal à Schaerbeek (1855-1858). Légua la moitié de sa fortune aux hospices de Schaerbeek. DE LOCHT Jean (rue) Né à Bruxelles en 1814, décédé à Schaerbeek en 1862. Fonctionnaire. Conseiller communal à Schaerbeek (1861-1862).

DE MOERKERKE Aimé (rue) Né à Ath en 1805, décédé à Bruxelles en 1869. Lieutenant-général, commandant des écuries et aide de camp du Roi Léopold Ier. Propriétaire terrien à Schaerbeek. En 1875, ses héritiers reçurent l’autorisation d’ouvrir une rue à travers leurs propriétés, entre les rues Vanderlinden et Gallait. Cette rue porte aujourd’hui son nom.

DEMOLDER Eugène (avenue) Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1862, décédé à Essonnes (France) en 1919. Ecrivain et dramaturge belge d’expression française. Fut d’abord avocat puis fonctionnaire au Ministère de la Justice et enfin juge de paix à Bruxelles. Vint assez tard à la littérature En 1895, il épousa la fille du grand aquafortiste namurois Félicien Rops au contact duquel son style devint plus équilibré, plus simple, plus harmonieux. Auteur de Contes d’Yperdamme, Les récits de Nazareth et L’agonie d’Albion.

DE POTTER Louis (rue) Né à Bruges en 1786, décédé à Bruges en 1859. Journaliste. Correspondant du " Courrier des Pays-Bas ", il s’en prit violemment au gouvernement hollandais en 1828. Condamné, il se réfugia en France avant de revenir en Belgique pour faire partie du Gouvernement provisoire. Partisan d’un régime républicain, il refusa de siéger au Congrès National.

DE ROBIANO (rue)
Grands propriétaires terriens à Schaerbeek. Les comtes de Robiano exerçaient de nombreuses fonctions publiques : Louis, membre de la Commission du Tir National ; François, membre du Congrès National et gouverneur d’Anvers.

DE ROO Armand (rue) Né à Bruges en 1853, décédé à Schaerbeek en 1932. Avocat. Conseiller communal à Schaerbeek (1882-1887). Membre du Bureau de bienfaisance (1883-1925) et président de la Commission d’Assistance publique (1925-1932).

DESCHANEL Paul (avenue) Né à Schaerbeek en 1855, décédé à Paris (France) en 1922. Président de la Chambre des Représentants de France (1898-1902, 1912-1920). Président de la République Française en 1920. Ecrivain d’expression française. Membre de l’Académie Française. Né au 182 rue de Brabant : une plaque commémorative apposée sur la façade le rappelle.

DESENFANS Albert (avenue)
Né à Genappe en 1845, décédé à Braine-l’Alleud en 1938. Sculpteur belge, élève d’Eugène Simonis à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Auteur d’œuvres allégoriques, mythologiques et religieuses dont les sculptures ornent entre autres le Parc de Bruxelles, le Petit Sablon, le Jardin Botanique et le Parc Josaphat. Habita à Schaerbeek, rue Gaucheret 90 puis avenue Claeys.

DESMET Désiré (rue) Né à Anvers en 1873, décédé à Schaerbeek en 1921. Avocat. Conseiller communal à Schaerbeek (1912-1921) et échevin à Schaerbeek (1921).

DES OMBIAUX Maurice (rue) Né à Beauraing en 1868, décédé à Paris en 1943. Ecrivain belge d’expression française. Très tôt, il dévoila ses talents de conteur gaillard et sentimental. Ses meilleurs évrits atteignirent aux sommets du roman naturaliste (Mihien d’Avène et Le Maugré). Ami d’enfance de Jules Destrée avec qui il fonda la Fédération des Artistes Wallons. Considéré comme l’écrivain ayant le plus œuvré pour révéler la Wallonie à elle-même.

DESTOUVELLES Charles (rue) Né à Paris (France) en 1775, décédé à Bruxelles en 1842. Avocat. Prit une part active dans la révolution belge. Vice-président du Congrès National en 1931. Après sa démission en 1932, il devint président de la Cour de Cassation de Bruxelles.

DESTREE Jules (rue)
Né à Marcinelle en 1863, décédé à Bruxelles en 1936. Ecrivain belge d’expression française. Homme politique. Fut parmi les plus enthousiastes des membres de la " Jeune Belgique ". Bâtonnier du barreau de Charleroi, il devint député de cet arrondissement en 1894 et ministre des Sciences et des Arts en 1920. On lui doit l’existence des bibliothèques populaires mais aussi son expression " Sire, il n’y a pas de Belges… " dans une lettre adressée au Roi, lorsqu’il prit conscience, parmi les premiers, de la question communautaire belge. Considéré comme le grand ancêtre du mouvement wallon.

DETIENNE Achille (rue) Né à Bruxelles en 1843, décédé à Watermael-Boitsfort en 1914. Rentier. Membre du Bureau de bienfaisance (1890-1914)

DE TIERE Nestor (rue) Né à Eine en 1856, décédé à Forest en 1920. Dramaturge et poète belge d’expression néerlandaise. Il a composé un très grand nombre de pièces de théâtre qui eurent beaucoup de vogue : elles sont souvent d’un genre réaliste et d’un grand effet scénique.

DEVIGNE Paul (rue) Né à Gand en 1843, décédé à Schaerbeek en 1901. Sculpteur belge, élève des académies de Gand, d’Anvers et de Louvain. Auteur de plusieurs œuvres monumentales entre autres à Bruges, au petit Sablon et à la Maison du Roi. Habita à Schaerbeek, rue du Progrès 76 puis 159.

DEVREESE Godefroid (rue) Né à Courtrai en 1861, décédé à Bruxelles en 1941. Sculpteur et médailleur belge, élève de son père Constant Devreese puis d’Eugène Simonis et de Charles Vanderstappen à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Auteur de monuments, statues, fontaines et de bas-reliefs. Considéré en Belgique comme un novateur dans l’art de la médaille, il en a créé plus de quatre cents. Habita à Schaerbeek, boulevard Lambermont 134, rue Quinaux 7, puis rue des Ailes 71 et enfin avenue Huart-Hamoir 27.

D’HOOGVORST Emmanuel (rue Baron) Né à Bruxelles en 1781, décédé à Bruxelles en 1866. De son vrai nom Vander Linden d’Hoogvorst. Commandant de la garde bourgeoise, il fit partie de la délégation qui, en 1830, rencontra le Prince Frédéric des Pays-Bas qui s’apprêtait à marcher sur Bruxelles avec ses troupes. Quelques jours plus tard, la révolution éclata. Il fit ensuite partie du Gouvernement provisoire. Fut également inspecteur général de la garde civique de Belgique et bourgmestre de Meise.

DIAMANT (avenue du) La plus dure de toutes les substances. Il s’agit d’une des pierres précieuses les plus chères. Son poids est exprimé en carats.

DISCAILLES Ernest (rue) Né à Tournai en 1837, décédé à Bruxelles en 1914. Ecrivain belge d’expression française. Homme politique. Historien, il fut professeur aux athénées de Bruges, de Bruxelles puis à l’Université de Gand. On lui doit une biographie des frères Rogier. Fut membre puis président de l’Académie royale de Belgique. Conseiller communal à Schaerbeek (1877 – 1881).

DUPLOYE Emile (square) Né à Notre-Dame de Liesse (France) en 1833, décédé à Saint-Maur-des-Fossés (France) en 1912. Prêtre français. Inventeur d’un système de sténographie en 1860.

DUPONT Jean (rue) Né à Namur en 1771, décédé à Schaerbeek en 1846. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1836-1842). Ses héritiers furent autorisés à ouvrir cette rue sur leurs terres.

E

EEKHOUD Georges (avenue)
Né à Anvers en 1854, décédé à Schaerbeek en 1927.

Ecrivain belge d’expression française. Ses œuvres traduisent un engagement socialiste anarchisant. Très dérangeant pour une partie de l’opinion publique, il fut traduit en justice pour certains de ses livres jugés contraires aux bonnes mœurs. Etait domicilié à Schaerbeek, rue du Progrès 403.

EENENS Alexis-Michel (rue Général)
Né à Bruxelles en 1805, décédé à Schaerbeek en 1883. Lieutenant-général dans l’armée belge. Inspecteur général de l’artillerie belge, il fut aide de camp du Roi jusqu’en 1873. A ce titre, il reçut en sa demeure, le château Eenens (actuelle Maison des Arts),de nombreuses personnalités politiques et militaires dont le Roi Oscar II de Suède, Charles Rogier, le général Chazal, le comte de Chambord et le général Lebrun, aide de camp de l’empereur Napoléon III. Député de 1847 à 1848. Habitait à Schaerbeek, chaussée de Haecht 147.

EISENHOWER Dwight (avenue Général)
 Né à Denison (Etats-Unis) en 1890, décédé à Washington (Etats-Unis) en 1969. Commandant en chef des forces alliées en Europe lors de la seconde guerre mondiale qui dirigea le débarquement en Normandie en 1944. Nommé citoyen d’honneur de la commune de Schaerbeek en 1945. Président des Etats-Unis d’Amérique de 1952 à 1960.

EMERAUDE (avenue de l’)
Pierre précieuse qui doit sa couleur verte aux traces de chrome.

EST (rue de l’) Tout comme les rues du Méridien, du Nord et du Pôle à Saint-Josse-ten-Noode, la rue de l’Est rappelle que se trouvait jadis, dans le quartier (au square Frick à Saint-Josse), un observatoire qui fonctionna de 1827 à 1891.

EVENEPOEL Henri (rue)
Né à Nice (France) en 1872, décédé à Paris (France) en 1899. Artiste peintre, dessinateur et graveur belge. Formé à l’académie de Saint-Josse-ten-Noode puis à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles, il étudia également la peinture à Schaerbeek dans l’atelier Blanc-Garin. Le thème de prédilection de ce peintre post-impressionniste est le portrait, dans lequel il peut utiliser ses dons d’observateur et la finesse de sa perception psychologique. Habita à Schaerbeek, rue Dupont 78. F

FIERS Edouard (rue)
Né à Ypres en 1822, décédé à Schaerbeek en 1894. Sculpteur belge. Elève de l’académie d’Ypres, il se forma ensuite dans les ateliers de Guillaume Geefs et d’Eugène Simonis à Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, chaussée de Haecht 276 et possédait son atelier rue Creuse.

FLEURS (clos des)
Cette appellation évoque bien entendu l’aspect agréable de ce quartier tout de verdure et de fleurs vêtu.

FLORIS Frans (rue)
Né à Anvers en 1516, décédé à Anvers en 1570. Pseudonyme de de Vriendt Frans. Artiste peintre belge.

FOCH Ferdinand (Maréchal) (avenue)
 Né à Tarbes (France) en 1851, décédé à Paris (France) en 1929. Militaire français, commandant en chef des armées alliées lors de la première guerre mondiale. Dirigea la grande offensive qui déboucha sur l’armistice de 1918. Maréchal de France, d’Angleterre et de Pologne. Membre de l’Académie Française.

FONTAINE D’AMOUR (rue)
Non loin du parc Josaphat, cette rue rappelle évidemment la source qui alimenta de nombreuses légendes et qui constitue encore aujourd’hui l’âme véritable du parc.

FORGERON (rue du)
Ce chemin rappelle l’ancienne Smidsstraat qui fut l’une des plus longues rues de Schaerbeek. Elle reliait la chaussée de Haecht à la ferme du Kattepoel qui s’érigeait entre l’avenue Cambier et le boulevard Wahis actuels.

FORTIN François (avenue)
Né à Forest en 1827, décédé à Schaerbeek en 1904. Fonctionnaire. Secrétaire communal à Schaerbeek de 1862 à 1897. Son fils Charles assuma la même fonction de 1901 à 1933.

FOUCART Raymond (avenue)
Né à Bruxelles en 1872, décédé à Schaerbeek en 1941. Architecte-géomètre. Conseiller communal à Schaerbeek (1912-1941), échevin à Schaerbeek (1919-1921) et bourgmestre de Schaerbeek (1921-1927). Fut aussi député de 1930 à 1936. Promoteur du " Foyer Schaerbeekois ", il en fut le président.

FOYER SCHAERBEEKOIS (rue du)
La société du Foyer schaerbeekois fut fondée le 2 février 1899. Les premiers logements sociaux furent construits en 1900, précisément dans la rue du Foyer schaerbeekois.

FRAIKIN Charles (rue) Né à Herentals en 1817, décédé à Schaerbeek en 1893. Sculpteur belge néo-classique. Elève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers puis de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles où il fut plus tard professeur. Auteur de la statue des comtes d’Egmont et de Hornes au Petit Sablon à Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue Royale 238.

FRANCE Anatole (rue)
Né à Paris (France) en 1844, décédé à La Bêchellerie-St.Cyr (France) en 1924. Pseudonyme de Thibault Jacques. Ecrivain français. Auteur sceptique et pessimiste de récits voltairiens d’esprit et de forme. Il s’est mêlé de fort près à l’affaire Dreyfus prenant des positions proches de celles d’Emile Zola. Lauréat du Prix Nobel en 1921. FRATERNITE (rue de la) Cette dénomination évoque le lien qui rassemble l’humanité en une grande famille.

FREDERIC Léon (rue)
Né à Bruxelles en 1856, décédé à Schaerbeek en 1940. Artiste peintre belge, spécialisé dans les sujets religieux, les portraits, les paysages et les compositions allégoriques. Ses œuvres sont marquées par des préoccupations sociales et conjuguent réalisme de la nature avec symbolisme. Habitait à Schaerbeek, chaussée de Haecht 232.

FREESIAS (allée des)
Plantes de la famille des liliacées, originaires d’Afrique du Sud.

FUSS Gustave (rue)
Né à Marche-en-Famenne en 1850, décédé à Schaerbeek en 1893). Avocat. Conseiller communal et échevin à Schaerbeek (1879-1893). G

GALLAIT Louis (rue)
Né à Tournai en 1810, décédé à Schaerbeek en 1887. Artiste peintre belge de tendance romantique, auteur de sujets historiques, de scènes de genre et de portraits. Elève des académies de Tournai et d’Anvers. Habitait à Schaerbeek, place Liedts, puis rue des Palais 106.

GARNIR Georges (rue)
Né à Mons en 1868, décédé à Bruxelles en 1939. Prosateur et auteur dramatique belge d’expression française. Cofondateur du journal " Pourquoi-pas ? ". En 1892, il entreprit de rénover le genre de la revue, genre qui avait les faveurs des Bruxellois, ce qui lui valut immédiatement un foudroyant succès. Les premières de ces revues étaient les événements mondains de la ville.

GAUCHERET François (rue)
Né à ? en ?, décédé à Bruxelles en 1787. Avocat près le Conseil souverain de Brabant. Propriétaire de prairies au-delà de la porte de Schaerbeek.

GEEFS Guillaume (rue)
Né à Anvers en 1805, décédé à Schaerbeek en 1883. Sculpteur belge néo-classique ayant évolué vers le romantisme. Elève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers où il fut plus tard professeur. Auteur de très nombreux monuments dont celui de la place des Martyrs à Bruxelles. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1852-1860), bourgmestre de Schaerbeek (1852-1860) et conseiller provincial (1853-1856). Habitait à Schaerbeek, rue des Palais 22-24.

GENDEBIEN Alexandre (rue)
Né à Mons en 1789, décédé à Bruxelles en 1869. Avocat. Assura la défense de De Potter en 1830. Membre du Congrès National et Ministre de la Justice. De 1839 jusqu’à sa mort, il se consacra à un hospice pour vieillards dont il était directeur et receveur.

GENEVE (rue de)
Ce chef-lieu de canton suisse est le siège de la Croix-Rouge internationale et fut auparavant celui de la Société des Nations entre 1919 et 1940.

GEORGIN Jacques (avenue)
Né à Etterbeek en 1935, décédé à Bruxelles en 1970. Professeur à l’athénée de Saint-Josse-ten-Noode. Militant du FDF, il mourut après une échauffourée en pleine campagne électorale de 1970.

GEZELLE Guido (rue)
Né à Bruges en 1830, décédé à Bruges en 1899. Prêtre. Ecrivain et poète belge d’expression néerlandaise. Fut aumônier du béguinage de Courtrai. Ses œuvres, où il chante en une langue mélodieuse les fleurs et les oiseaux le placent en tête des poètes flamands. GILISQUET Charles (avenue) Né à Malèves-Sainte-Marie-Wastines en 1853, décédé à Schaerbeek en 1903. Industriel. Conseiller communal et échevin à Schaerbeek (1895-1903).

GILKIN Iwan (rue)
Né à Bruxelles en 1858, décédé à Bruxelles en 1924. Pseudonyme de Gilkin Florimond. Poète et dramaturge belge d’expression française. A l’âge de 12 ans, il découvre la poésie et écrit ses premiers vers. Après des études de droit, il s’inscrit au barreau de Bruxelles puis devient le stagiaire d’Edmond Picard. Plus tard, sa rencontre avec Emile Verhaeren, Albert Giraud et Max Waller l’orientera définitivement vers la littérature.

GIRAUD Albert (avenue)
Né à Louvain en 1860, décédé à Schaerbeek en 1929. Pseudonyme de Kayenbergh Marie Emile. Ecrivain belge d’expression française. Son écriture classique se rapproche de Vigny plutôt que de Baudelaire. Esthétiquement parlant, il s’opposa à toute recherche et à toute nouveauté. Principal animateur, avec son ami Iwan Gilkin, de la Jeune Belgique. Habitait à Schaerbeek, rue Vanderlinden 4 puis rue Henri Bergé 34.

GLYCINES (avenue des)
Plantes grimpantes de la famille des papilionacées, originaires de Chine.

GOOSSENS André (rue)
Né à Schaerbeek en 1772, décédé à Schaerbeek en 1807. Agriculteur de profession. Sous l’occupation française, Schaerbeek devint une commune en 1795. André Goossens en fut le premier maire (1800-1807), nommé par le préfet du département de la Dyle.

GRAMME Zénobe (avenue)
Né à Jehay-Bodegnée en 1826, décédé à Bois-Colombes (France) en 1901. Electricien et inventeur. Construisit la première dynamo.

GRATRY Alexandre (rue Général) Né à Mouscron en 1850, décédé à Schaerbeek en 1913. Sous-lieutenant puis général-major dans l’armée belge. Conseiller communal à Schaerbeek (1912-1913).

GUFFENS Godefroid (rue) Né à Hasselt en 1823, décédé à Schaerbeek en 1901. Artiste peintre belge auteur de sujets historiques et religieux. Elève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers. Devint plus tard directeur de l’académie de Prague. Habitait à Schaerbeek, rue de Locht, puis place Lehon 4.

H

HAECHT (chaussée de)
La chaussée de Haecht est un ancien chemin romain aux abords duquel on mit à jour, en 1861, des tombeaux romains (dans le jardin du Lycée Emile Max). Cette chaussée, pavée jusqu’au village de Scarenbeka en 1459, s’appelait Dieghemweg. Elle fut prolongée jusqu’à Haecht en 1827 et reçut alors son nom actuel.

HANCART Victor (rue)
Né à Gilly en 1812, décédé à Schaerbeek en 1882. Instituteur. Conseiller communal à Schaerbeek (1848-1860) et échevin à Schaerbeek (1852-1860).

HELIOTROPES (avenue des)
Plantes de la famille des borraginacées, originaires d’Europe méridionale. L’huile d’héliotrope sert pour la préparation des parfums.

HELIPORT (avenue de l’)
L’héliport, situé à proximité de l’Allée Verte, fut inauguré en 1953. Il assurait les liaisons en hélicoptère vers Lille, Anvers, Maastricht, Bonn, Eindhoven, Duisburg et Dortmund. Il fut fermé en 1966, les vols au départ de Bruxelles-Ville n’étant plus rentables.

HELMET (chaussée de)
Ancien hameau situé dans la partie nord de la commune. Helmet provient du mot " Elmt " signifiant orme. La chaussée, jadis appelée Oude Keulsche Baan parce qu’elle menait à Cologne, constitue aujourd’hui l’une des artères les plus commerçantes de la commune.

HERMAN Jean-François (rue)
Né à Bruxelles en 1783, décédé à Schaerbeek en 1835. Notaire. Conseiller communal à Schaerbeek (1828-1835). Nommé bourgmestre de Schaerbeek en 1829 par les autorités hollandaises. Réélu en 1830, il occupa cette fonction jusqu’à sa mort en 1835. Il fut donc le dernier bourgmestre du régime hollandais et le premier de l’indépendance.

HIEL Emanuel (rue)
Né à Saint-Gilles-lez-Termonde en 1834, décédé à Schaerbeek en 1899. Poète et dramaturge belge d’expression néerlandaise. Homme politique. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1879-1884). Habitait à Schaerbeek, rue Van Dijck 14, rue Royale-Sainte-Marie 303 puis avenue Maréchal Foch 80.

HOOVER Herbert (avenue)
Né à West-Branch (Etats-Unis) en 1874, décédé à New York (Etats-Unis) en 1964. Chef du “United States Government’s Famine Emergency Committee” et joua un grand rôle dans le ravitaillement des pays ravagés par la première guerre mondiale dont la Belgique. Ministre du Commerce en 1921. Président des Etats-Unis d’Amérique en 1928.

HOSTE Julius (rue)
Né à Tielt en 1848, décédé à Bruxelles en 1933. Journaliste et dramaturge belge d’expression néerlandaise. Fondateur, avec Charles Buls, du Théâtre Flamand en 1887, année au cours de laquelle il crée également le journal Het Laatste Nieuws. Considéré comme l’un des promoteurs du mouvement flamand.

HOUFFALIZE (place de)
Bombardée par les troupes alliées au coeur de l'hiver 44-45 pour contrer l’offensive von Rundstedt, la ville de Houffalize fut aidée par les autorités et la population schaerbeekoises. Depuis, une statue de Pogge orne la rue de Schaerbeek dans la cité ardennaise et, chaque année, Houffalize offre à Schaerbeek le sapin de Noël qui décore la place Colignon.

HUART-HAMOIR Achille (avenue)
Né à Mons en 1841, décédé à Saint-Gilles en 1913. Conseiller communal à Schaerbeek (1879-1909), échevin à Schaerbeek (1880-1903) puis bourgmestre de Schaerbeek (1903-1909). Conseiller provincial (1892-1909). Promoteur du nouveau quartier d’Helmet.

HUBERTI Gustave (rue)
Né à Bruxelles en 1843, décédé à Schaerbeek en 1910. Compositeur de musique. Elève du Conservatoire de Bruxelles sous la direction de Fétis. Obtint le Prix de Rome en 1865. Il fut directeur de l’académie de musique de Mons, professeur d’harmonie au Conservatoire de Bruxelles et directeur de l’Ecole de Musique de Saint-Josse-ten-Noode-Schaerbeek qui, sous sa direction, devint une des premières du pays. Auteur d’oratorios profanes, d’œuvres chorales, de mélodies et d’hymnes.

HUGO Victor (rue)
Né à Besançon (France) en 1802, décédé à Paris (France) en 1885. Ecrivain, poète et dramaturge français. Membre de l’Académie Française. On lui doit entre autres Hernani, Lucrèce Borgia et Ruy Blas (théâtre), Les châtiments (poésie), Notre-Dame de Paris, Les misérables (prose).

HYMANS Paul (rue)
Né à Ixelles en 1865, décédé à Nice (France) en 1941. Ecrivain belge d’expression française. Homme politique. Fut professeur de droit à l’Université libre de Bruxelles. Entra à la Chambre des Représentants en 1900, fut plusieurs fois ministre, devint Ministre d’Etat en 1914 et représenta notre pays à la Société des Nations en 1920.

I

IMPENS Josse (rue)
Né à Bruxelles en 1840, décédé à Bruxelles en 1905. Artiste peintre belge élève de Jean-François Portaels à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Prédilection pour les scènes de genre, les intérieurs de café. Il se distingue par la souplesse de son dessin et une palette particulièrement colorée. Habitait à Schaerbeek, rue Josaphat 68, avenue Rogier 121, rue Rogier 365 puis rue de Brabant 132.

 J

JACINTHES (avenue des)
Plantes de la famille des liliacées, originaires des Pyrénées, du nord de l’Espagne et des Balkans occidentaux.

JACOBS Henri (rue)
Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1864, décédé à Schaerbeek en 1935. Architecte. Elève d’Horta, il établit les plans des logements sociaux du " Foyer Schaerbeekois " et fut chargé de la construction de l’école communale n° 1, rue Josaphat.

JANSEN Jacques (rue)
Né à Anvers en 1830, décédé à ? en ?. Architecte. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1885-1890).

JAQUET Joseph (rue)
Né à Anvers en 1822, décédé à Schaerbeek en 1898. Sculpteur éclectique belge, élève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers. Travailla comme manœuvre dans l’atelier de Guillaume Geefs. Auteur de plusieurs monuments dont le fronton et les lions de la Bourse de Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue des Palais 156.

JARDINS (avenue des)
Rappelle le côté jadis campagnard de Schaerbeek. A cet endroit, se trouvait la dernière ferme en exploitation de Schaerbeek, propriété de monsieur Van Moer.

JAURES Jean (avenue)
Né à Castres (France) en 1859, décédé à Paris (France) en 1914. Ecrivain et homme politique français. Professeur de philosophie à Albi, il fut élu député en 1885 et devint par la suite une grande figure du socialisme. En 1898, il prit le parti des révisionnistes dans l’affaire Dreyfus. Grand adepte d’un rapprochement international, il fut accusé d’être à la solde de puissances étrangères et fut assassiné à Montmartre en 1914 par le nationaliste Villain.

JENATZY Constant (rue)
Né à Mol en 1842, décédé à Schaerbeek en 1904. Industriel. Conseiller communal à Schaerbeek (1876 – 1895). Capitaine du corps des pompiers volontaires de Schaerbeek.

JERUSALEM (rue de)
Depuis l’appellation du parc Josaphat, par référence à la Palestine, beaucoup de noms à consonance biblique ont fait leur apparition dont celui de Jérusalem qui rappelle, en outre, l’existence dans le quartier de la Commanderie de Saint-Jean de Jérusalem.

JEUNESSE (avenue de la)
Est-ce la nostalgie du souvenir ou l’admiration pour cet âge béni qui se cache derrière cette dénomination ?

JOLLY André (rue Baron)
Né à Bruxelles en 1799, décédé à Bruxelles en 1883. Lieutenant-général dans l’armée belge. Membre du Gouvernement provisoire, il forma la commission administrative avec Rogier et Vanderlinden d’Hoogvorst. Membre de la commission qui fixa les frontières avec les Pays-Bas.

JOSAPHAT (rue)
L’origine de cette appellation vient du fait qu’en 1574, un pèlerin revenant de Palestine fut frappé par la ressemblance entre les vallées du Roodebeek à Schaerbeek et de Josaphat en Terre-Sainte. La cascade qui, à l’époque, actionnait un moulin lui rappelait le Cédron du Jardins des Oliviers, près de Jérusalem.

K

KENNIS Guillaume (rue)
Né à Louvain en 1839, décédé à Schaerbeek en 1908. Ingénieur de profession. Conseiller communal à Schaerbeek (1869-1878, 1895-1903). Bourgmestre de Schaerbeek (1873-1878, 1896-1908). Connu pour sa fougue et ses sautes d’humeur à tel point que, sous son mayorat, les séances du conseil communal étaient appelées " le vaudeville schaerbeekois ". Mourut en pleine séance du conseil communal à la suite d’une congestion.

KESSELS Mattheus (rue)
Né à Maastricht (Pays-Bas) en 1784, décédé à Rome (Italie) en 1836. Sculpteur belge. Après avoir été formé à Venlo, dans son pays natal, il s’installa définitivement à Rome où il forma plus tard Jehotte et Eugène Simonis. Son art évolua peu à peu du néo-classicisme pur vers un style plus sentimental. L’art classique et hellénistique ont été ses modèles. Quelques années avant sa mort, on lui offrit le poste de directeur de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

KNAPEN Marie-Frédéric (rue)
Né à Mons en 1860, décédé à Trans-en-Provence (France) en 1941. Ingénieur. Conçut plusieurs procédés d’assèchement de bâtiments et monuments, dont certains sont encore utilisés aujourd’hui.

KRAINS Hubert (rue) Né à Les Waleffes en 1862, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1934. Ecrivain belge d’expression française. Petit employé des postes issu d’une milieu pauvre, il gravit les échelons de l’administration pour finir sa carrière comme directeur de l’Union postale universelle à Berne. Parallèlement, son engagement d’écrivain s’affirma essentiellement dans la restitution de sa classe et de sa région natale, d’où son surnom de chantre de la Hesbaye. Habitait à Schaerbeek, avenue Emile Max 68.

KUHNEN Willem (rue) Né à Aix-la-Chapelle (Allemagne) en 1834, décédé à Schaerbeek en 1907. Ingénieur et architecte. Auteur des plans du premier cirque à Bruxelles (1876) et de l’Hôpital civil de Schaerbeek (1905).

L

LACOMBLE Adolphe (avenue)
Né à Bruxelles en 1821, décédé à Bruxelles en 1886. Ecrivain belge d’expression française. Chef de bureau à l’administration communale de Bruxelles. Fut également peintre paysagiste, auteur d’un " mémoire sur l’état actuel de la peinture " paru en 1847. Membre de la Loge maçonnique.

LAMBERMONT François (Baron) (boulevard)
Né à Limelette en 1819, décédé à Bruxelles en 1905. Secrétaire général au Ministère des Affaires étrangères. Obtint des Pays-Bas la levée du péage sur l’Escaut. Participa, en 1885, à la conférence de Berlin qui proclama l’indépendance du Congo.

LAMBIOTTE Auguste (rue)
Né à Marche-en-Famenne en 1862, décédé à Fontainebleau (France) en 1920. Industriel. Conseiller communal à Schaerbeek (1895-1896), conseiller provincial (1888-1892) et sénateur (1892-1894, 1902-1919). Fondateur du Cercle libéral progressiste en 1886.

LAMBOTTE Elie (rue Docteur) Né à Namur en 1856, décédé à Schaerbeek en 1912. Chirurgien. Chef du service chirurgical de l’Hôpital civil de Schaerbeek. Conseiller communal à Schaerbeek (1895-1902).

LATINIS Gustave (avenue)
Né à Braine-le-Château en 1847, décédé à Schaerbeek en 1925. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1896-1911) et échevin à Schaerbeek (1908-1911).

LAUDE Ernest (rue) Né à Bruges en 1829, décédé à Schaerbeek en 1895. Fonctionnaire de profession. Conseiller communal à Schaerbeek (1870-1895), échevin à Schaerbeek (1870-1891) puis bourgmestre de Schaerbeek (1891-1895).

LEBRUN Jules (rue)
Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1840, décédé à Schaerbeek en 1906. Chef d’équipe à l’usine à gaz de l’Etat. Membre du bureau de bienfaisance (1893-1906). Membre de l’administration des hospices pour vieillards (1893-1906).

LEDUC Paul (rue) Né à La Louvière en 1876, décédé à Schaerbeek en 1943. Artiste peintre belge, élève des académies de Mons et d’Anvers. Prédilection pour les paysages et les vues de ville. Petit à petit, sa palette s’éclaircit et son style devient impressionniste avec des coloris flamboyants. Habitait à Schaerbeek, rue Courouble 16.

LEFEVRE Victor (rue)
Né à Bruxelles en 1822, décédé à Schaerbeek en 1904. Ecrivain belge d’expressions française et néerlandaise. Principalement auteur de pièces de théâtre et de récits populaires dont Le marollien et Le conteur bruxellois.

LEFRANCQ Prosper (rue)
Né à Bruxelles en 1808, décédé à Bruxelles en 1867. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1863-1867) et échevin à Schaerbeek (1864-1867). Membre puis président du bureau de bienfaisance (1862-1864).

LEHON Henry (place) Né à Pommeroeul en 1809, décédé à San Remo (Italie) en 1872. Capitaine dans l’armée belge. Professeur à l’Ecole Royale Militaire en 1838. Participa à la révolution belge de 1830. Dirigea le déblaiement des tombes romaines sur les terres de l’actuel Lycée Emile Max à Schaerbeek.

LEOPOLD III (boulevard) Né à Bruxelles en 1901, décédé à Bruxelles en 1983. Roi des Belges. Fils aîné du Roi Albert Ier et de la Reine Elisabeth. Epousa la princesse Astrid de Suède et monta sur le trône en 1934, à la mort de son père. La Reine Astrid perdit la vie dans un accident de la circulation en Suisse en 1935. Après la capitulation de 1940, il fut arrêté par les Allemands et déporté jusqu’en 1945. Entretemps, il avait épousé Liliane Baels. Son retour provoqua de telles divisions politiques qu’il abdiqua en 1951 en faveur de son fils Baudouin.

LE ROY Grégoire (rue)
Né à Gand en 1862, décédé à Ixelles en 1941. Poète et écrivain belge d’expression française. Fondateur de " La Pléiade " (Paris). Habitait rue Seutin à Schaerbeek avant de devenir Conservateur du Musée Wiertz. Habitait à Schaerbeek, rue Seutin 45.

LEVIE Edouard (square) Né à Binche en 1851, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1939. Député (1900-1921) et Ministre des Finances (1911-1914) dans le gouvernement de Broqueville. Nommé Ministre d’Etat en 1918.

LIEDTS Charles (Baron) (place) Né à Audenaerde en 1802, décédé à Bruxelles en 1878. Prit part à la révolution de 1830. Secrétaire de la commission administrative, il participa à la rédaction de la Constitution. Député (1831-1848) et président de la Chambre des Représentants en 1843. Gouverneur de la province du Hainaut (1841) puis de celle du Brabant (1845) et plusieurs fois ministre.

LINNE Carl (rue) Né à Rashult (Suède) en 1707, décédé à Hammarby (Suède) en 1778. Naturaliste et écrivain suédois. Auteur d’une nomenclature de zoologie (1735) et d’une nomenclature de botanique binaire (1753).

LINTHOUT (rue de)
Nom donné à cette rue parce qu’elle menait jadis au " linthout " (bois de tilleuls) qui s’étendait entre le hameau d’Helmet et la commune d’Etterbeek. Ce bois faisait partie de la Forêt de Soignes qui venait jusqu’aux limites de Schaerbeek. Les arbres du square Vergote font figure de rares survivants de cette époque.

L’OLIVIER Jean Nicolas (rue) Né à Bruxelles en 1792, décédé à Liège en 1854. Sous-lieutenant dans l’armée française à 15 ans ! Prit part aux guerres napoléoniennes à Wagram et à Waterloo. Après la révolution belge, il entra dans l’armée belge comme colonel pour terminer sa carrière comme lieutenant-général en 1842.

LOUVAIN (chaussée de) La construction de cette grande voirie, anciennement appelée " casseyde naar Loven " car elle menait à Louvain, date de 1704 sous le règne de Philippe V, roi d’Espagne.

LUZERNE (rue de la) Plante de la famille des papilionacées. Riche en protéines, elle est cultivée comme fourrage.

M

MAETERLINCK Maurice (avenue)
Né à Gand en 1862, décédé à Nice (France) en 1949. Ecrivain, poète et dramaturge belge d’expression française. A obtenu le Prix Nobel de littérature en 1911. Fut le premier écrivain belge de langue française à conquérir la célébrité mondiale. Auteur, entre autres, de Pelléas et Mélisande.

MAHILLON Léon (avenue)
Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1854, décédé à Bruxelles en 1896. Capitaine à l’Ecole Royale Militaire où il était répétiteur de géométrie et d’astronomie. Démissionna en 1888 pour devenir directeur général de la Caisse Générale d’Epargne et de Retraite (1890-1896). Fut l’un des promoteurs des habitations sociales en région bruxelloise.

MARBOTIN Adolphe (rue)
Né à Ename en 1847, décédé à Schaerbeek en 1915. Fonctionnaire. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1908-1915) et échevin à Schaerbeek (1915).

MARCHAL Félix (avenue)
Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1836, décédé à Schaerbeek en 1901. Lieutenant-général dans l’armée belge en 1897. Prit part à la campagne du Mexique où il fut blessé à l’épaule.

MARIEN Marcel (avenue)
Né à Anvers en 1920, décédé à Schaerbeek en 1993. Artiste peintre et écrivain belge d’expression française ayant vécu à Schaerbeek. Membre du groupe des surréalistes belges, il a beaucoup écrit sur cette tendance artistique. Son œuvre picturale se compose essentiellement d’assemblages et de collages, souvent agressifs, qui ne manquent pas de surprendre, voire de choquer.

MARKELBACH Alexandre (rue)
Né à Anvers en 1824, décédé à Schaerbeek en 1906. Artiste peintre belge formé à l’académie des Beaux-Arts d’Anvers sous la direction de Gustave Wappers. A notamment peint des sujets historiques et religieux, des tableaux de genre et des portraits. Constamment enthousiasmé par l’idéal romantique. Pendant plus de dix ans, en sa qualité de conseiller communal à Schaerbeek, il a coopéré à l’embellissement de la commune. Habitait à Schaerbeek, chaussée de Haecht 129 puis 155.

MARNE (rue de la)
Anciennement rue d’Autriche, elle fut rebaptisée en rue de la Marne en 1918 en souvenir de la glorieuse bataille, en 1914, qui sauva Paris de l’occupation.

MARS (avenue de)
Dans l’ancien calendrier romain, le mois de mars était le premier de l’année, dédié au dieu de la guerre.

MASSAUX Jean (rue)
Né à Bruxelles en 1773, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1830. Notaire. Sous le régime français, en 1807, il succéda à Goossens comme maire de Schaerbeek. Il fut déchu de ses fonctions en 1808.

MASUI Jean-Baptiste (rue)
Né à Bruxelles en 1798, décédé à Bruxelles en 1860. Combattant de 1830. Ingénieur à l’administration communale de Bruxelles, il fut chargé de la surveillance de l’achèvement du canal de Bruxelles à Charleroi. Devint, en 1838, premier directeur général des chemins de fer belges et, en 1850, directeur des postes.

MAX Emile (avenue)
Né à Schaerbeek en 1868, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1930. Conseiller communal à Schaerbeek (1902-1919) et échevin à Schaerbeek (1903-1919). Fut aussi député permanent du Brabant (1919-1930). Créa avec le Lycée Emile Max le premier lycée communal pour jeunes filles du pays.

MEERT Charles (rue)
Né à Schaerbeek en 1813, décédé à Schaerbeek en 1902. Agriculteur. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1861-1875) et échevin à Schaerbeek (1861-1863). Fut également capitaine de la 6ème compagnie de la garde civique de Schaerbeek.

MEISER Jean-Baptiste (place)
Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1857, décédé à Schaerbeek en 1940. Général-major dans l’armée belge en 1914. Gouverneur militaire du Brabant en 1918. Conseiller communal à Schaerbeek (1921-1939), échevin à Schaerbeek en 1927 puis bourgmestre de Schaerbeek (1927-1938).

MERCKAERT Jules (rue)
Né à Schaerbeek en 1872, décédé à Schaerbeek en 1924. Artiste peintre belge formé à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. A peint surtout des paysages et des vues citadines. Sa palette initialement assez sombre s’éclaircit petit à petit après quelques séjours effectués en France. Réalisme spontané et limpide réalisé avec des coups de pinceaux vigoureux. Cofondateur du cercle " Le Labeur ". Habitait à Schaerbeek, rue des Coteaux 279 puis avenue Albert Giraud 20.

METSYS Quentin (rue) Né à Louvain en 1466, décédé à Anvers en 1530. Artiste peintre belge.

MIGNON Léon (rue)
Né à Liège en 1847, décédé à Schaerbeek en 1898. Sculpteur belge formé à l’académie de Liège. S’installe en 1876 dans les environs de Paris en compagnie de Paul Devigne puis se fixe définitivement à Bruxelles en 1884. Œuvres animalières présentes au Jardin Botanique à Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue des Coteaux 35 puis rue du Progrès 224. Son atelier était situé rue Albert de Latour 30.

MILCAMPS Achille (avenue) Né à Braine-le-Comte en 1828, décédé à Schaerbeek en 1906. Notaire. Colonel de la garde civique, commandant le secteur de Schaerbeek (1868-1888). MIMOSAS (rue des) Plantes de la classe des dicotylédones, originaires des régions tropicales et subtropicales.

MONPLAISIR (avenue) En souvenir du domaine de Monplaisir, dont le château, construit en 1690, était situé au rond-point de l’avenue Huart-Hamoir. Ce domaine fut loué de 1752 à 1780 à Charles de Lorraine qui y organisa des parties de chasse. En 1786, le château servit de siège à la fabrique de porcelaine Monplaisir, très célèbre. Il fut démoli en 1907 pour permettre l’aménagement d’un nouveau quartier.

MONROSE (rue) En 1880, fut publié un plan topographique de Schaerbeek qui mentionnait le quartier Mont-Rose dont l’origine n’est pas connue.

MOUETTES (clos des) Du nom de l’oiseau marin de la famille des charadriidés. Une des espèces, la mouette rieuse passe, depuis quelques décennies, la mauvaise saison dans nos villes.

N

NAVEZ François-Joseph (rue) Né à Charleroi en 1787, décédé à Bruxelles en 1869. Artiste peintre belge formé à l’académie de Bruxelles. Lors d’un séjour à Paris, il tombe sous l’influence du néo-classicisme de Jean-Louis David. Spécialisé en portraits et sujets historiques ou religieux. Pendant des années, il fut considéré comme le premier peintre de l’Ecole Belge. Son art a considérablement influencé les générations ultérieures d’artistes. En 1821, il dirige son propre atelier et est en même temps professeur et directeur de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Sa fille Marie épousa le peintre Jean-François Portaels.

NOYER (rue du)
Cette dénomination rappelle que, dans ce quartier, se dressait à l’époque un noyer, dernier survivant du Bois de Linthout. C’est au croisement de la rue du Noyer et de la chaussée de Louvain qu’on accueillait jadis les souverains qui devaient y faire le serment de respecter les privilèges du chapitre de Sainte-Gudule avant d’entrer dans Bruxelles.

O

OPALE (avenue de l’)
Pierre précieuse de teinte grise, jaune ou rouge.

ORME (rue de l’) Arbre de la famille des ulmacées poussant surtout dans les régions tempérées du Nord et en Asie tropicale.

OUDART Victor (rue) Né à Bruxelles en 1815, décédé à Schaerbeek en 1886. Fonctionnaire. Président du bureau de bienfaisance (1866-1881).

P

PALAIS (rue des) C’est sous l’impulsion du bourgmestre Herman et de l’ingénieur Vifquin qu’une société fut créée pour la construction de la rue des Palais. Cette artère fut ainsi dénommée parce qu’elle fait partie du tracé royal, reliant le palais du Roi de Bruxelles au palais royal de Laeken.

PAQUERETTES (rue des)
Herbacée de la famille des composées, répandue en Europe et dans les régions méditerranéennes.

PATRIE (place de la)
Cette place faisait partie de l’avenue Rogier. Elle reçut son appellation actuelle par décision du collège en 1915, sous l’occupation allemande.

PAVILLON (rue du) Pendant longtemps, on a cru que ce nom évoquait un pavillon de chasse mais il semble qu’il fasse référence à un abri pour le garde-barrière de la ligne de chemin de fer Bruxelles-Malines qui se trouvait à proximité.

PAVOTS (rue des) Plantes de la famille des papavéracées, essentiellement répandues dans l’hémisphère nord.

PELLETIER Frédéric (rue)
Né à Chassors (France) en 1845, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1884. Industriel et propriétaire terrien. Créa en 1871, à Bruxelles, une entreprise de fabrication de papier et d’encres qu’il transféra peu après à Schaerbeek, rue de Linthout, sous le nom de S.A. Pelletier. La rue fut percée à travers les terres qu’il possédait à côté de son usine.

PENSEES (rue des)
Plantes de la famille des violacées, répandues sur tout le globe. PHILOMENE (rue) L’usage populaire en a fait " Philomène " alors qu’à l’origine, la dénomination officielle était " Philomèle ", vocable scientifique désignant tout simplement le rossignol.

PICQUART Marie Georges (avenue)
Né à Strasbourg (France) en 1854, décédé à Amiens (France) en 1914. Colonel dans l’armée française. A servi au Tonkin et en Annam. Entra dans l’actualité à l’occasion de l’affaire Dreyfus. Il prouva en effet que l’officier Dreyfus fut condamné à tort. Grâce à son action, le procès fut revu et Dreyfus acquitté. Plus tard, il devint général puis ministre de la Guerre sous Clémenceau.

PIERRON Sander (rue)
Né à Molenbeek-Saint-Jean en 1872, décédé à Ixelles en 1945. Ecrivain belge d’expression française, auteur entre autres de " L’histoire de la Forêt de Soignes ". Etudes artistiques complètes à l’académie de Molenbeek. Entama sa carrière d’écrivain comme critique d’art. C’est Georges Eekhoud qui découvrit son talent et fit sortir de l’ombre cet écrivain parfaitement autodidacte.

PLANTES (rue des)
Ce nom s’explique par le fait que cette rue mène au Jardin botanique.

PLASKY Eugène (avenue)
Né à Bruxelles en 1851, décédé à Schaerbeek en 1905. Artiste peintre belge formé à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Elève de Wiertz. Principalement auteur de paysages, surtout de Campine, de la côte belge et de Schaerbeek. Appartient au courant romantique du XIXème siècle, mettant l’accent sur l’esprit mystérieux et poétique de la nature. Habitait à Schaerbeek, rue du Progrès 411.

POETES (clos des)
Les poètes ont toujours été des hôtes estimés dans la commune mais tous n’ont pas eu droit à un nom de rue officiel. Par ce clos, un hommage collectif leur est rendu.

POMMES (sentier des)
Réduit aujourd’hui à l’état d’impasse, ce sentier reliait autrefois la chaussée d’Helmet à l’actuelle rue Gustave Huberti.

PORTAELS Jean-François (rue)
Né à Vilvorde en 1818, décédé à Bruxelles en 1895. Artiste peintre belge, élève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles sous la direction de François-Joseph Navez dont il deviendra plus tard le gendre. Prix de Rome en 1842. Auteur de sujets historiques et religieux, de scènes de genre et de portraits. Surtout renommé comme auteur de représentations orientalistes dans le genre de Delacroix. En 1847, il devient directeur de l’académie de Gand puis, en 1878, de celle de Bruxelles. Son enseignement libéral forme un lien entre le romantisme et le réalisme. Habitait à Schaerbeek, rue de la Ruche, rue du Progrès puis rue de la Constitution.

POSTE (rue de la)
Il s’agit d’une partie de la voie commerciale qui reliait jadis Bruges à Cologne. C’est par là que passaient les diligences au XVIIIème siècle.

POTAGERE (rue)
Cette rue évoque les jardins potagers particulièrement florissants à Schaerbeek à l’époque. Au XIVème siècle déjà, les maraîchers de Scarenbeka et de ten-Noede faisaient partie des gildes bruxelloises.

PREVOST-DELAUNAY (square)
Né à Toulouse (France) en 1808, décédé à Paris (France) en 1873. Jean-Michel Prévost, inventeur français, conçut une méthode de sténographie en 1827. Son élève, Albert Delaunay, perfectionna la méthode en 1866 et en fit la méthode Prévost-Delaunay.

PRINCESSE ELISABETH (avenue)
Né à Possenhofen (Allemagne) en 1876, décédé à Bruxelles en 1965. Reine des Belges. Epousa le prince Albert de Belgique en 1900. Fut infirmière sur le front de l’Yser pendant la première guerre mondiale. Elle créa plus tard la Fondation Reine Elisabeth dont le but était d’encourager les jeunes artistes.

PROGRES (rue du)
Ce nom rappelle la formidable expansion qu’a connue Schaerbeek suite à la construction de la gare du Nord vers 1850. En témoignent la création d’une ligne de tramway à traction chevaline, l’ouverture de 72 rues et l’accroissement démographique : de 1870 à 1890, la population passa de 25.327 à 50.826 habitants.

Q

QUATRECHT (rue de)
Il s’agit d’une commune faisant actuellement partie de l’agglomération de Wetteren. Lors de la première guerre mondiale, ses habitants servirent de boucliers devant les troupes allemandes lors de leur conquête de Gand et les maisons de l’entité furent pillées et incendiées.

QUINAUX Joseph (rue)
Né à Namur en 1822, décédé à Schaerbeek en 1895. Artiste peintre belge formé à l’académie de Namur. Figure de transition entre le romantisme et le réalisme. Jusqu’à sa mort, il enseigna le dessin à l’académie de Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue Rogier 229.

R

RADIUM (rue du) Elément radioactif découvert par Pierre et Marie Curie en 1898. Utilisé en thérapie pour le traitement des maladies de la peau, des tumeurs et du cancer, il servit également dans la fabrication des peintures phosphorescentes pour les instruments de mesure.

RAEYMAEKERS Georges (rue)
Né à Bruxelles en 1847, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1912. Industriel. Conseiller communal à Schaerbeek (1888-1912) et conseiller provincial (1908-1912).

RASSON Jean-Baptiste (rue)
Né à Lahamaide en 1812, décédé à Schaerbeek en 1898. Sous-lieutenant puis capitaine dans l’armée belge au 3ème régiment des chasseurs à pied. Conseiller communal à Schaerbeek (1888-1898). Fonda le corps des pompiers de Schaerbeek en 1878.

RAYE Jacques (rue) Né à Schaerbeek en 1850, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1910. Géomètre-expert et propriétaire terrien. En 1910, il légua, par testament, à la commune plusieurs terrains au travers desquels on traça une rue qui porte son nom.

REINE (avenue et place)
Cette appellation honore Louise Marie d’Orléans, née à Palerme (Italie) en 1812, décédée à Ostende en 1850. Reine des Belges. Fille de Louis-Philippe, Roi des Français, elle épousa le Roi Léopold Ier en 1832. L’avenue et la place furent ainsi baptisées en mémoire de la première Reine des Belges.

RENAN Ernest (avenue) Né à Tréguier (France) en 1823, décédé à Paris (France) en 1892. Philologue français spécialisé dans les études sémitiques. Envoyé en mission au Liban en 1860, il visita la Palestine qui lui inspira une de ses principales œuvres : " L’histoire des origines du christianisme ". Considéré en son temps comme un maître du style, adepte d’une prose rythmée.

RENKIN Sualem (rue)
Né à Jemeppe-sur-Meuse en 1645, décédé à Bougival (France) en 1708. De son vrai nom Rennequin Sualem. Inventeur d’un système de pompage de l’eau des mines. Sur ordre de Louis XIV, il perfectionna son invention et construisit, à Marly-le-Roi, une installation pour pomper l’eau de la Seine dans les étangs de Versailles, 165 mètres plus haut. Colbert, homme de confiance du Roi, s’attribua la paternité de cette invention et détourna à son profit les honoraires de Rennequin, simple fils d’ouvrier.

REYERS Auguste (boulevard)
Né à Aerschot en 1843, décédé à Schaerbeek en 1924. Lieutenant-colonel dans l’armée belge. Conseiller communal à Schaerbeek (1904-1921), échevin à Schaerbeek (1905-1909) puis bourgmestre de Schaerbeek (1909-1921). En 1914, en compagnie du bourgmestre de Bruxelles Adolphe Max, il négocia l’occupation de Bruxelles avec le représentant des troupes allemandes, lors de pourparlers qui eurent lieu à la caserne Prince Baudouin, place Dailly.

RICHIR Herman (rue) Né à Ixelles en 1866, décédé à Uccle en 1942. Artiste peintre et affichiste belge formé à l’académie de Saint-Josse-ten-Noode. Plus tard, il fréquenta l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Peintre coté de la bourgeoisie et du monde officiel, il signa de remarquables portraits parmi lesquels ceux de la famille royale dont il fut à un moment donné le peintre attitré. Fut ensuite professeur puis directeur de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Signait ses affiches sous le pseudonyme Hamner, anagramme de son prénom. Habitait à Schaerbeek, rue Thomas Vinçotte 42, rue de la Consolation 164 puis rue Rogier 365.

RIGA Pierre François (square)
Né à Liège en 1831, décédé à Schaerbeek en 1892. Compositeur de musique belge. A 13 ans, il entre au petit séminaire de Saint-Trond où il accomplit une partie de ses humanités et où il est chargé d’un cours de solfège et de chant d’ensemble. A 18 ans, il est admis au Conservatoire de Bruxelles. Son œuvre est considérable : il a écrit plus de cent mélodies, une cantate et des chœurs pour voix d’hommes et de femmes. La musique d’église occupe également une place importante dans son œuvre : ses compositions religieuses sont répandues un peu partout en Europe.

RODENBACH Georges (avenue)
Né à Tournai en 1855, décédé à Paris (France) en 1898. Ecrivain, poète et dramaturge belge d’expression française. Son œuvre, de style symboliste, est dominée par le chef-d’œuvre " Bruges-la-morte ".

ROELANDTS (rue)
Famille de propriétaires terriens qui, en 1863, céda à la commune, sans compensation, les terrains nécessaires à la construction des rues des Coteaux et de la Consolation. En 1900, le conseil communal décida de relier la rue des Coteaux et la prolongation de la rue Verboeckhaven par une nouvelle artère qui reçut le nom de Roelandts en reconnaissance du rôle important de la famille dans le développement de ce quartier.

ROGIER Charles (rue et avenue) Né à Saint-Quentin (France) en 1800, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1885. Journaliste. Domicilié à Liège, il attaqua sans répit le gouvernement des Pays-Bas. En 1830, à la tête de 300 Liégeois, il entra dans Bruxelles et chassa les notables de l’Hôtel de ville. Fit ensuite partie du Gouvernement provisoire. Fut successivement Gouverneur d’Anvers (1831), Ministre de l’Intérieur (1832), Ministre des Travaux Publics (1840-1857) et Ministre des Affaires Etrangères (1857-1868).

ROLAND Arthur (rue) Né à Nimy en 1857, décédé à Schaerbeek en 1916. Sous-chef de gare. Il mourut pour la patrie le 26 juillet 1916, fusillé par les Allemands. ROODEBEEK (avenue de) Fait référence à un des deux ruisseaux du même nom qui se jetait dans la Woluwe en serpentant à travers Woluwé-Saint-Lambert. L’autre ruisseau Roodebeek coulait dans la vallée Josaphat et se jetait dans le Maelbeek, à hauteur du Brusilia.

ROOS Max (rue) Né à Düsseldorf (Allemagne) en 1867, décédé à Schaerbeek en 1925. Industriel et propriétaire terrien. Par arrêté royal de 1903, il fut autorisé à ouvrir sur ses terres la rue qui porte son nom.

ROOSEVELT Théodore (rue) Né à New York (Etats-Unis) en 1858, décédé à Oyster-Bay (Etats-Unis) en 1919. Vice-ministre de la Marine en 1897 puis Vice-Président des Etats-Unis d’Amérique en 1900. Après l’assassinat de McKinley, il devint Président des Etats-Unis d’Amérique en 1901. ROYALE (rue) Cette appellation indique simplement que la rue mène au palais royal de Bruxelles. Elle fait aujourd’hui partie du " tracé royal ".

ROYALE SAINTE-MARIE (rue) Projetée en 1863, cette rue conduit de l’église Sainte-Marie à l’Hôtel communal. Elle fait référence à l’église Sainte-Marie, construite en 1846, consacrée en 1853 et classée depuis 1976.

RUBENS Pierre Paul (rue) Né à Siegen (Allemagne) en 1577, décédé à Anvers en 1640. Artiste peintre belge. Lors d’un long séjour en Italie, il élargit considérablement sa connaissance des maîtres italiens tels Véronèse, Le Tintoret et Le Titien. On remarque dans ses œuvres un rare sens de la mise en scène. Créateur du baroque nordique, il fut l’un des grands maîtres de la peinture décorative.

RUCHE (rue de la) Ancien chemin de l’Eglise menant à la vieille église Saint-Servais. Lorsque cette dernière fut démolie en 1905, l’artère fut rebaptisée en rue de la Ruche, nom dû à la présence dans les environs d’un apiculteur que le progrès et l’urbanisation chassèrent plus tard. Cela rappelle en quelque sorte le passé champêtre de Schaerbeek.

S

SAPHIR (rue du)
Pierre précieuse dont la couleur bleue est due aux traces de fer et de titane qu’elle contient.

SCUTENAIRE Louis (rue)
Né à Ollignies (Lessines) en 1905, décédé à Schaerbeek en 1987. De 1930 à 1987, Louis Scutenaire, entouré de toiles de son ami René Magritte, habita rue de la Luzerne à Schaerbeek, d’où il observait le monde avec un petit sourire grognard. Anarchiste intrinsèquement petit bourgeois, misanthrope altruiste, Louis Scutenaire représente parfaitement les principes du surréalisme. Sa poésie s’impose par une écriture puissante et incisive, une matière abondante, un vocabulaire riche et varié. C’est avec Nougé, Marcel Mariën et René Magritte qu’il fonda le mouvement surréaliste belge.

SECOURS (Petite rue des)
Jadis appelée impasse du Secours, cette voie fut transformée en rue pour relier la rue du Secours à la rue de la Chaumière et dénommée Petite rue des Secours.

SEUTIN Louis (rue Baron)
Né à Nivelles en 1793, décédé à Bruxelles en 1862. Chirurgien. Commença sa carrière comme médecin externe à l’Hôpital Saint-Pierre en 1811 mais il fut désigné par le sort pour le service militaire en 1812. Il devint médecin en chef de l’armée belge en 1831. Fut également sénateur de 1853 à 1862.

SEVERIN Fernand (rue)
Né à Grand-Manil en 1867, décédé à Gand en 1931. Poète belge d’expression française. Professa dans différents lycées en France avant d’obtenir une chaire à l’Université de Gand.

SIMOENS Camille (rue)
Né à Harelbeke en 1851, décédé à Schaerbeek en 1919. Entrepreneur de bâtiments. Construisit la salle des Fêtes du Jardin Zoologique d’Anvers, les gares d’Anvers et de Soignies et participa à la construction de l’école communale n° 1 à Schaerbeek. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1908-1919).

SLEECKX Jan (avenue)
Né à Anvers en 1818, décédé à Liège en 1901. Ecrivain et dramaturge belge d’expression néerlandaise. Homme politique. Cofondateur du premier journal en langue néerlandaise " Vlaemsch België " en 1844. Fut conseiller communal à Schaerbeek (1888-1895).

SMEKENS Aimé (rue)
Né à Herderen en 1868, décédé à Oude-God (Mortsel) en 1917. Inspecteur de compagnie d’assurances. Avec sa famille, il mit sur pied un important groupement de résistance durant la première guerre mondiale. Fut arrêté par les Allemands et exécuté quelques jours plus tard.

SMITS Eugène (rue)
Né à Anvers en 1826, décédé à Schaerbeek en 1912. Artiste peintre post-romantique belge formé par François-Joseph Navez à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Auteur d’allégories, de scènes de genre, de portraits et de compositions décoratives. A subi l’influence de l’école vénitienne. Habita à Schaerbeek, rue de la Constitution 7.

SNIEDERS Auguste (rue)
Né à Bladel-en-Netersel (Pays-Bas) en 1825, décédé à Borgerhout en 1904. Ecrivain belge d’expression néerlandaise. En tant que rédacteur en chef du journal anversois Het Handelsblad, il prit une part active à la lutte politique dans la ville portuaire. Défendit dans la presse belge les grandes idées du catholicisme. Auteur également de près de cent romans et œuvres littéraires de tout genre.

SOCQUET Louis (Nethen 1863 – Etterbeek 1921)
Entrepreneur de bâtiments. Conseiller communal à Schaerbeek (1918-1921) et échevin à Schaerbeek (1921).

SOLEIL (rue du)
Astre central du système planétaire auquel appartient la terre. La dénomination de la rue viendrait probablement d’une auberge à l’enseigne de l’astre.

SOLVAY Ernest (place)
Né à Rebecq-Rognon en 1838, décédé à Bruxelles en 1922. Industriel et inventeur. Travaillant à l’usine à gaz de Saint-Josse-ten-Noode, il chercha un moyen d’utiliser les résidus de la distillation de la houille, en particulier l’ammoniac. Il mit alors au point la " réaction Solvay " pour la fabrication industrielle de la soude. Cette méthode fut brevetée en 1861. Plus tard, il créa la " Société Chimique Solvay et Cie " et fonda l’Institut Solvay, rattaché par la suite à l’Université Libre de Bruxelles. Ernest Solvay fut également député (1892-1900) et devint Ministre d’Etat en 1918.

STACQUET Henri (rue)
Né à Bruxelles en 1838, décédé à Schaerbeek en 1906. Artiste peintre et aquarelliste belge, spécialisé dans les paysages, les sites urbains et les marines. Elève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. A subi l’influence, entre autres, de Joseph Coosemans, de Frans Courtens et d’Alfred Verwée. Donna un nouvel élan à la technique de l’aquarelle et participa à sa diffusion en intégrant la Société Royale Belge des Aquarellistes dont il devint directeur en 1901. Habita à Schaerbeek, rue des Palais 45. Est enterré au cimetière de Schaerbeek où une stèle lui est dédiée.

STEPHENSON George (rue et place)
Né à Wylam-on-Tyne (Grande-Bretagne) en 1781, décédé à Tapton-House-Chesterfield (Grande-Bretagne) en 1848. Mécanicien. Passa de simple machiniste au grade de directeur du grand charbonnage de Darlington en Grande-Bretagne et créa en 1814 la première locomotive destine au charbonnage de Killingworth. En 1825, il fit construire la première voie ferrée pour le transport de personnes entre Stockton et Darlington.

STOBBAERTS Jan (avenue)
Né à Anvers en 1838, décédé à Schaerbeek en 1914. Artiste peintre belge élève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers. Réaliste à ses débuts, il évolua vers un impressionniste très personnel. Auteur surtout de paysages et d’intérieurs d’étables. Caractérisé par une palette puissante et robuste et une couleur riche et profonde. Habitait à Schaerbeek, rue Vifquin 54.

STREUVELS Stijn (rue)
Né à Heule en 1871, décédé à Ingooigem en 1969. Ecrivain belge d’expression néerlandaise. Neveu de Guido Gezelle, il a à son actif la publication de nombreuses œuvres.

SUFFRAGE UNIVERSEL (avenue du)
Instauré lors de la révision de la Constitution de 1920-1921, il remplaça le système du vote censitaire. Il ne devint toutefois réalité pour les femmes qu’en 1948.

T

TENIERS David (rue)
Né à Anvers en 1610, décédé à Bruxelles en 1690. Artiste peintre belge. Dit " Le Jeune ", David Teniers, qui devint gendre de Breughel, affirma son talent en représentant des sujets populaires. Il fut le plus célèbre peintre de genre du XVIIème siècle flamand.

TERDELT (place)
Place située dans le quartier nord-ouest de Schaerbeek dont le nom a pour origine l’expression " ter dal ", signifiant littéralement " dans le vallon ". Cet endroit fut occupé, entre 1868 et 1970, par le cimetière de Schaerbeek.

THEUNIS Pierre (rue)
Né à Anvers en 1883, décédé à Schaerbeek en 1950. Sculpteur et médailleur belge éclectique. Elève de Charles Vanderstappen et de Julien Dillens à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles. Auteur de nombreux bustes et monuments. Collaborateur fidèle du sculpteur Thomas Vinçotte qu’il aida dans l’exécution de sa dernière grande œuvre, la statue équestre de Léopold II sur la place du Trône à Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue de la Poste puis rue Quinaux 46.

THIEFRY Charles (rue)
Né à Antoing en 1796, décédé à Bruxelles en 1878. Issu de l’Ecole de Saint-Cyr, il servit comme capitaine dans l’armée hollandaise et, après la révolution belge de 1830, il s’engagea dans l’armée belge. Député (1848-1859). Farouche partisan de la fusion des communes bruxelloises en une seule entité.

THOMAS Philippe (avenue)
Né à Houdeng-Aimeries en 1854, décédé à Schaerbeek en 1932. Mineur. Boulanger. Employé. Fut le premier conseiller communal socialiste de Schaerbeek (1891-1907, 1912-1932). Conseiller provincial (1896-1908). Promoteur des bains communaux de Schaerbeek, sis à l’époque rue Kessels et inaugurés en 1904.

TILLEUL (rue du)
Rappelle qu’au croisement des rues du Tilleul et Chaumontel se dressait jadis un grand tilleul qui approvisionnait les habitants d’Helmet et d’Evere.

TOPAZE (avenue de la) Pierre précieuse de couleur jaune vif ou bleu grisâtre.

V

VAN CAMP Joseph (rue)
Né à Schaerbeek en 1864, décédé à Schaerbeek en 1952. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1904-1946). VANDENBUSSCHE Jean-Emmanuel (rue) Né à Anvers en 1837, décédé à Watermael-Boitsfort en 1908. Artiste peintre belge. Elève de l’académie des Beaux-Arts d’Anvers où il devint plus tard professeur. Peintre de sujets historiques et de scènes de genre. Obtint le Prix de Rome en 1863. Habitait à Schaerbeek, rue Rogier 247.

VANDERHOEFT Victor (rue)
Né à Bruxelles en 1872, décédé à Schaerbeek en 1926. Entrepreneur de transports. Conseiller communal à Schaerbeek (1912-1926) et échevin à Schaerbeek (1920-1923).

VANDERLINDEN Joseph (rue)
Né à Bruxelles en 1798, décédé à Bruxelles en 1877. Mêlé de très près aux événements de la révolution de 1830. Fit partie de la commission administrative avant d’être membre et trésorier du Gouvernement provisoire. Egalement directeur du Trésor public à Mons.

VANDERMEERSCH Charles et Pierre (rue)
Marchands de draps à Bruxelles et propriétaires terriens. Avec la fabrique d’église Saint-Servais, également propriétaire de terrains dans le quartier, ils reçurent l’autorisation d’effectuer les travaux d’ouverture de leur rue en 1875.

VANDERSTAPPEN Charles (rue)
Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1843, décédé à Bruxelles en 1910. Sculpteur éclectique belge élève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles, ville où il fréquenta aussi l’atelier de Jean-françois Portaels. Fut plus tard professeur à l’académie de Bruxelles. Auteur de nombreux monuments dont, entre autres, la façade du Musée Royal des Beaux-Arts de Bruxelles et le Monument Verwée, place Colignon à Schaerbeek. Habitait à Schaerbeek, rue Quinaux 61 puis rue des Ailes 71.

VANDEVELDE Richard (rue)
Né à Welden en 1850, décédé à Schaerbeek en 1899. Géomètre-expert. Conseiller communal à Schaerbeek (1891-1899). Promoteur du quartier d’Helmet.

VANDEWEYER Jean (rue)
Né à Louvain en 1802, décédé à Londres (Grande-Bretagne) en 1874. Avocat. Rédacteur au " Courrier des Pays-Bas ". Membre du Gouvernement provisoire, il fut chargé de missions relatives à la reconnaissance de l’Etat belge à Londres et à Paris. Devint Ministre des Affaires Etrangères et, en 1831, Ministre plénipotentiaire auprès de la Couronne britannique. En 1845, il fut nommé Ministre d’Etat.

VAN DE WIELE Marguerite (rue)
Né à Ixelles en 1857, décédé à Bruxelles en 1941. Femme de lettres belge d’expression française. A 20 ans elle avait déjà publié un roman et une nouvelle qui avaient mis en lumière un style pur et particulièrement coloré. Cela lui valut de collaborer à la plupart des journaux de la capitale. Les légendes de notre pays ont rencontré en elle le vulgarisateur le plus éloquent. Elle donna des conférences dans tous les cercles littéraires et artistiques de Belgique. Fut aussi critique d’art.

VAN DROOGENBROECK Jan (rue)
Né à Saint-Amand-sur-Escaut en 1835, décédé à Schaerbeek en 1902. Poète et écrivain belge d’expression néerlandaise. Il commença sa carrière comme instituteur à Schaerbeek puis devint fonctionnaire au ministère de l’Enseignement communal. Auteur de poésies surtout enfantines qui furent adoptées dans toutes les écoles belges de langue flamande. On l’appelait d’ailleurs le " kinderdichter ". Il participa à diverses revues littéraires sous le pseudonyme de Jan Ferguut. Musicien de mérite, il fut longtemps professeur de solfège à l’école de musique Saint-Josse – Schaerbeek.

VAN DYCK Antoon (rue)
Né à Anvers en 1599, décédé à Blackfriars (Londres-Grande-Bretagne) en 1641. Artiste peintre belge, fidèle disciple de Pierre Paul Rubens et un de ses principaux exécutants. Remarquable coloriste.

VAN HAMMEE Antoine (rue)
Né à Malines en 1836, décédé à Schaerbeek en 1903. Artiste peintre belge, élève de François-Joseph Navez et de Jean-François Portaels à l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles où il fut par la suite professeur. Peintre de sujets historiques. Ses œuvres appartiennent à l’époque romantique et se caractérisent surtout par la composition et l’exactitude du costume plutôt que par les coloris. Fut également conservateur des actuels Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles. Habitait à Schaerbeek, rue de Locht 26.

VAN HASSELT André (rue) Né à Maastricht (Pays-Bas) en 1805, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1874. Poète et écrivain belge d’expression française. Auteur d’une " Histoire des Belges " et d’un " Essai sur l’histoire de la poésie française en Belgique ".

VAN HOORDE Henri (rue) Né à Bruxelles en 1805, décédé à Bruxelles en 1880. Commerçant en gros et propriétaire terrien. En 1875, il reçut l’autorisation de construire une rue sur ses terres entre la rue Josaphat et la rue des Coteaux. Cette rue porte naturellement son nom.

VAN HOVE Charles (rue) Né à Bruxelles en 1787, décédé à Schaerbeek en 1854. Propriétaire terrien. Conseiller communal à Schaerbeek (1843-1852), échevin à Schaerbeek (1843-1844) et bourgmestre de Schaerbeek (1844-1852). Sous son mayorat, il accorda à la Société d’éclairage au gaz la concession pour l’éclairage des rues.

VAN LERBERGHE Charles (rue) Né à Gand en 1861, décédé à Bruxelles en 1907. Poète et dramaturge belge d’expression française. Condisciple de Maurice Maeterlinck et de Grégoire Le Roy au Collège Sainte-Barbe, il manifesta un intérêt précoce pour la littérature. Il s’est entièrement révélé à travers deux recueils : Entrevisions et surtout La chanson d’Eve où il atteignit la plénitude de son talent. Habitait à Schaerbeek, avenue Rogier 339 puis 367. VAN OOST Jacob (rue) Né à Bruges en 1601, décédé à Bruges en 1671. Artiste peintre belge. S’étant distancié de l’influence rubénienne, cet artiste représente néanmoins valablement l’école brugeoise du XVIIème siècle. Ses deux fils furent également peintres. L’église Saint-Servais recèle une toile attribuée à un des Van Oost, d’où le nom donné à une artère schaerbeekoise.

VAN SCHOOR Joseph (rue) Né à Bruxelles en 1806, décédé à Bruxelles en 1895. Combattant de 1830. Administrateur de l’Université Libre de Bruxelles. Sénateur de 1847 à 1888.

VAN VOLLENHOVEN Maurits (avenue) Né à Haarlem (Pays-Bas) en 1891, décédé à Madrid (Espagne) en 1976. Diplomate néerlandais. Ambassadeur à Bruxelles en 1914. Veilla à la répartition équitable des vivres importés pendant la première guerre mondiale. Il intervint également auprès du conseil de guerre allemand pour grâcier de nombreux belges condamnés à mort. Fut docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain.

VAN WAEYENBERGH Honoré (drève) Né à Bruxelles en 1891, décédé à Korbeek-Lo en 1971. Recteur Magnifique honoraire de l’Université catholique de Louvain. Séminariste et brancardier au cours de la première guerre mondiale. Ordonné prêtre en 1919, il fut nommé recteur en 1940. A ce titre, il accueillit à l’Université de Louvain des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles fermée par les Allemands. Refusa de fournir aux Allemands la liste des étudiants destinés au travail obligatoire. Arrêté en 1943, il fut condamné à 18 mois de prison.

VAN YSENDYCK Jules Jacques (rue) Né à Paris (France) en 1836, décédé à Uccle en 1901. Architecte. Auteur des Hôtels communaux d’Anderlecht, de Jette et de Schaerbeek mais également de la gare du Sud à Anvers, du Palais provincial de Gand, de la Caserne des Grenadiers à Etterbeek et de la restauration de l’église du Sablon.

VERBIST Urbain (rue) Né à Westerlo en 1778, décédé à Saint-Josse-ten-Noode en 1852. Bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode de 1823 à 1842. En 1830, alors que les conseillers communaux ten-noodois s’étaient ralliés à la cause belge, il alla accueillir le prince Frédéric des Pays-Bas qui entrait dans Bruxelles. Ce geste lui fut pardonné puisqu’il fut réélu bourgmestre par la suite.

VERBOECKHAVEN Michel (rue) Né à Bruxelles en 1816, décédé à Bruxelles en 1883. Propriétaire terrien. En 1871, il reçut l’autorisation de construire une rue sur ses terres.

VERBOECKHOVEN Eugène (place) Né à Warneton en 1798, décédé à Schaerbeek en 1881. Artiste peintre romantique belge. Elève de son père, le sculpteur Barthélémy Verboeckhoven, puis de Voituron à l’académie de Gand. A l’échelle internationale, il fait partie des meilleurs peintres animaliers romantiques. A participé à la révolution belge de 1830 et, sous le Régime Provisoire, il fut nommé directeur des Musées bruxellois. Fut conseiller communal à Schaerbeek et échevin de 1861 à 1867. Habitait à Schaerbeek, chaussée de Haecht 158 (actuel 234) puis rue de l’Est 27.

VERGOTE Auguste (square)
Né à Roulers en 1818, décédé à Bruxelles en 1906. Fonctionnaire, chef du département de l’Hygiène au Ministère de l’Intérieur. Chef de cabinet de Charles Rogier en 1857 et gouverneur du Brabant en 1885. Fut l’un des principaux promoteurs des installations portuaires de Bruxelles et s’attacha au développement de la commune de Schaerbeek.

VERHAEREN Emile (avenue) Né à Saint-Amand-Sur-Escaut en 1855, décédé à Rouen (France) en 1916. Poète, écrivain et dramaturge belge d’expression française. Considéré généralement comme le plus grand poète belge. Il fit partie du vaste mouvement littéraire et artistique qui agita le pays à la fin du XIXème siècle et au début du XXème. Il habitait Bruxelles et arpentait très souvent le Parc Josaphat lorsqu’il rendait visite à son grand ami le peintre Constant Montald qui résidait à Woluwé.

VERHAS Jan (rue) Né à Termonde en 1834, décédé à Schaerbeek en 1896. Artiste peintre belge formé à l’académie d’Anvers. Fut un des premiers peintres à travailler en plein air. Au début, il créa des œuvres romantiques puis il se spécialisa dans les portraits d’enfants, ce qui lui permettra d’éclaircir sa palette. A la fin de sa vie, il se concentra davantage sur le thème des marines qu’il réalisa principalement à Heist. Habitait à Schaerbeek, rue Seutin 21, rue Vifquin 54 puis rue Lefrancq 1.

VERTE (rue)
Anciennement appelée Mechelsche Baan, cette rue est une des plus anciennes de la commune. Elle était déjà pavée en 1425.

VERWEE Alfred (rue) Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1838, décédé à Schaerbeek en 1895. Artiste peintre réaliste belge formé tout d’abord par son père Louis. Il se spécialisa dans la peinture animalière et devint le principal élève du maître Eugène Verboeckhoven. Subit plus tard l’influence des peintres de l’Ecole de Barbizon qu’il rencontra à Paris. Habitait à Schaerbeek, rue Rogier 285 puis rue de la Consolation 64A.

VIFQUIN Jean-Baptiste (rue)
Né à Tournai en 1789, décédé à Ivry-sur-Seine (France) en 1854. Ingénieur. Inspecteur-chef de division au département des Eaux puis aux Ponts et Chaussées. Traça les plans des boulevards de la petite ceinture actuelle de Bruxelles, de la place de la Monnaie et du nouveau quartier de la rue des Palais. Auteur également des plans du canal de Bruxelles à Charleroi.

VILLARD Henry (rue)
Né à Torteron (France) en 1869, décédé à Cahors (France) en 1916. Ingénieur français. Inventa l’autogire (l’ancêtre de l’hélicoptère) qu’il expérimenta en 1901 et 1902 dans la cour intérieure de l’Hôtel communal de Schaerbeek.

VINCOTTE Thomas (rue)
Né à Borgerhout en 1850, décédé à Schaerbeek en 1925. Sculpteur éclectique belge élève de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles et de l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Fut le sculpteur officiel sous le règne de Léopold II. Auteur de nombreux bustes et monuments. Habitait à Schaerbeek, rue de la Consolation 101.

VOGLER Chrétien (rue)
Né à Ems (Allemagne) en 1829, décédé à Schaerbeek en 1902. Industriel allemand. Fit don à la commune de maisons situées dans la rue des Génisses (ancien nom de l’actuelle rue Vogler) pour y installer les réfectoires des écoles communales.

VOLTAIRE (avenue)
Né à Paris (France) en 1694, décédé à Paris (France) en 1778. De son vrai nom François AROUET. Poète, écrivain, dramaturge et philosophe français. S’il vécut le plus souvent en Suisse, il séjourna plusieurs fois à Bruxelles. Pendant toute sa carrière, il lutta contre l’injustice et l’oppression et combattit tous les dogmes, les confessions religieuses, leur fanatisme et leur esprit d’intolérance. Son œuvre était empreinte d’espoir en des progrès futurs.

VONCK Jan (rue)
Né à Baardegem en 1743, décédé à Lille (France) en 1792. Fondateur de la société secrète “Pro Aris et Focis” qui prépara la révolte contre Joseph II. Il dut fuir avec plusieurs patriotes et se joignit au comité de Van der Noot. Le peuple bruxellois se ligua contre lui et il s’enfuit à Lille où il lutta jusqu’à sa mort pour la démocratie. VONDEL Joost (rue) Né à Cologne (Allemagne) en 1587, décédé à Amsterdam (Pays-Bas) en 1679. Pseudonyme de Joost van den Vondel. Poète et dramaturge néerlandais. Né dans une famille hollandaise d’anabaptistes, il se convertit au catholicisme. Commerçant en bonneterie, il taquinait souvent la muse et Lucifer est considéré comme son chef-d’œuvre.

W

WAELHEM (rue)
Propriétaires terriens appartenant à une famille (van Waelhem) dont plusieurs générations habitèrent la commune, du côté de la vallée Josaphat.

WAHIS Théophile (boulevard Général)
Né à Menin en 1844, décédé à Schaerbeek en 1921. Sous-lieutenant puis lieutenant-général dans l’armée belge. Fit partie du corps expéditionnaire envoyé au Mexique. Gouverneur général du Congo de 1892 à 1912. Fut élevé au rang de baron.

WALCKIERS Edouard (rue)
Né à Bruxelles en 1758, décédé à Paris (France) en 1837. Banquier et propriétaire terrien. Fils d’Adrien-Ange de Walckiers, seigneur de Tronchiennes qui acheta, en 1765, le domaine d’Helmet dont le château, construit en 1726. Edouard de Walckiers y organisa des représentations théâtrales entre 1788 et 1792. Il finança la révolution brabançonne et mourut, ruiné, à Paris.

WAPPERS Egide Gustave (place)
Né à Anvers en 1803, décédé à Paris (France) en 1874. Artiste peintre belge. Elève puis professeur à l’académie des Beaux-Arts d’Anvers. Peintre de sujets historiques, de scènes de genre et de portraits considéré comme la figure de proue du romantisme anversois. Illustrateur de la révolution de 1830, il fut aussi le premier peintre à réaliser un portrait du roi Léopold II d’après nature. Habitait à Schaerbeek, rue de la Constitution 20.

WATT James (rue)
Né à Greenock (Grande-Bretagne) en 1736, décédé à Heathfield-Hall (Grande-Bretagne) en 1819. Outilleur et inventeur écossais. Inventeur de la première machine à vapeur utilisée à des fins industrielles. Cette invention contribua largement à l’essor industriel du XIXème siècle. Il mit également au point une presse à copier.

WAUTERS Joseph (rue)
Né à Rosoux en 1875, décédé à Uccle en 1929. Député (1908-1912, 1914-1929) et Ministre du Travail (1918-1921, 1925-1927). Lors de la première guerre mondiale, il se consacra spécialement au ravitaillement de notre population.

WITTMANN Emile (rue)
Né à Bruxelles en 1836, décédé à Schaerbeek en 1911. Typographe. Conseiller communal à Schaerbeek (1885-1895, 1900-1907). Promoteur des réfectoires pour les écoles communales et des bains communaux, rue Kessels.

WOLLES Camille (rue)
Né à Saint-Josse-ten-Noode en 1864, décédé à Hingene en 1942. Artiste peintre belge formé à l’atelier de Blanc-Garin à Schaerbeek. Réalise surtout des paysages avec une touche impressionniste. Son frère Lucien était également artiste peintre.

Z

ZOLA Emile (avenue)
Né à Paris (France) en 1840, décédé à Paris (France) en 1902. Ecrivain français. On lui doit de nombreuses œuvres dont Les Rougon, L’assommoir, Nana, Pot-Bouille et Germinal. Auteur du fameux article de presse " J’accuse " paru à l’occasion de l’affaire Dreyfus.


Sources et bibliographie

Jan Dekoster, Les rues de Schaerbeek, Ed. asbl Les Amis de la Maison des Arts de Schaerbeek, Bruxelles, 1981. Jean Francis, La chanson des rues de Schaerbeek, Ed. Louis Musin, Bruxelles, 1975.
Gwendolyne Denhaene, Quelques personnalités schaerbeekoises : artistes, écrivains, scientifiques, …,

Fonds local de Schaerbeek, dictionnaires, ouvrages et documents divers.

Mise à jour: 27/11/2014

Haut de page

Infos pratiques

A lire aussi