Vous êtes ici : Accueil » Se localiser » La commune de Schaerbeek » Quartiers de Schaerbeek

Quartiers de Schaerbeek

Superficie: 8,1 km2

Nombre d’habitants: 131 604 habitants (INS, 01.01.2014)

Densité de population: 16 247 habitants par km2

 

!!! Vous désirez agrandir la taille des caractères? Rien de plus simple: utilisez la commande clavier "CTRL et +" pour les porter jusqu'à la taille désirée. Et bien évidemment , "CTRL et -" pour la diminuer!

CAGE AUX OURS

Appellation donnée à la place Verboeckhoven suite à une polémique qui éclata en 1878 au sein du conseil communal de Schaerbeek. En effet, Guillaume Kennis, bourgmestre de l’époque (catholique indépendant), avait établi les plans pour le prolongement de la rue Royale Extérieure au-delà du chemin de fer. Il avait créé un espace vert garni de gros moëllons imitant des rochers. Henri Bergé, échevin de tendance libérale, critiqua l’aménagement du site, en raison précisément des rochers et des grilles; il le compara à la cage aux ours du Jardin Zoologique de Berne qu’il venait de visiter. L’expression fit fortune et est toujours d’actualité.

HELMET

Déformation du mot néerlandais "olm " (ou "elm") signifiant " orme " ou " ormaie ". KATTEPOEL Ce mot provient de "poel" (" mare ") et de "kat" (" partie de digue ") et signifie donc "mare endiguée". Il s’agit de l’ancien nom donné à la Vallée Josaphat.

LINTHOUT

Appellation désignant le bois des tilleuls. A l’époque, le Bois de Linthout recouvrait en effet une grande partie du territoire de la commune. Il était relié au bois par une rue qui, tout naturellement, fut dénommée "Grande rue au Bois".

PAEPEDELLE

Signifie "Vallon des Prêtres". C’est ainsi qu’on appelait jadis les terrains situés entre la rue de la Consolation, l’avenue Dailly et la chaussée de Louvain. Vers la moitié du 16ème siècle, ce vallon était un endroit délicieux englobant d’un côté le pittoresque bois de Linthout et de l’autre, les magnifiques étangs du Maelbeek. Les membres les plus marquants du clergé de Bruxelles y avaient leurs maisons de plaisance et recherchaient cet endroit pour y jouir du calme de la vie champêtre.

PREKELINDEN

Signifie "Tilleuls des Prédicateurs". A cet endroit, situé à l’intersection de la rue du Noyer et de la rue Charles-Quint, s’élevaient jadis deux grands tilleuls (Twee Linden). Un autel était dressé et c’est là que se faisait la réception des princes et souverains arrivant à Bruxelles. Les visiteurs y juraient d’observer les privilèges du chapitre de Sainte Gudule. On y prononçait donc les discours de bienvenue (preken=prêcher).

POGGE

Considéré comme un personnage de légende, Pogge den Boer, de son vrai nom Pieter de Cruyer, est né à Ternat le 19 juillet et décédé dans un home pour vieillards de la rue Haute à Bruxelles le 16 juin 1890. Pogge est en réalité un surnom. Il s’agit d’une déformation abrégée du mot "Pouchenelle" en dialecte local. Ce petit diable d’homme était connu dans tout le quartier pour son honnêteté, son sens de l’équité et son désir constant de faire du bien, réglant tous les problèmes surgissant dans son entourage par son invariable expression "Alles is just". Il jouissait donc d’une très grande popularité auprès des habitants de son quartier de la rue Laude, où il travaillait dans une ferme. C'est pourquoi les anciens ont baptisé l'endroit "place Pogge", dénomination tout à fait légendaire puisqu'elle n'apparaît dans aucun guide officiel.

TERDELT

 Mot formé de la particule " ter " désignant l'emplacement et du mot flamand " del " (ou " dal ") signifiant vallée. Terdelt voudrait donc dire " aux vallées ", ce qui semble correspondre lorsqu'on sait qu'il s'agit de l'extrémité d'un plateau cerné par quatre vallées.

ZAVELBERG

" Montagne de sable ". Il s'agit en fait d'une crête sablonneuse séparant les vallées de la Senne et du Maelbeek. C'est tout le quartier de la place de la Reine et de l'église Sainte-Marie.

 

Mise à jour: 20/01/2015

Haut de page