Vous êtes ici : Accueil » Vivre à Schaerbeek » Aides sociales » CPAS de Schaerbeek » CPAS de Schaerbeek

CPAS de Schaerbeek

AdresseServices aux personnes - accueil :
Rue des palais, 100 - 1030 Schaerbeek
Siège administratif + Courrier:
Rue Vifquin, 2 - 1030 Schaerbeek
Téléphone02/240.30.80
Fax02/240.35.57
CourrielContact
ResponsableMadame Decoux

 

Le CPAS : « La solidarité près de chez vous »

Chacune, chacun peut, à un moment de son existence, avoir le sentiment que la vie bascule : perte d’un conjoint, d’un compagnon, peine immense à laquelle s’ajoutent souvent de  graves difficultés financières ; perte d’un emploi sans droit au chômage ; perte d’un logement confortable au loyer raisonnable et impossibilité d’en retrouver un dans un délai court; conflit grave avec un parent, un partenaire et nécessité de quitter la maison ; gros ennuis de santé qui déséquilibrent le budget du ménage ; surendettement…

Face à toutes ces situations de précarité et de pauvreté, quand faire face aux nécessités premières : loyer, gaz/électricité, nourriture, santé, devient impossible, il existe une institution publique chargée de veiller à ce que toutes et tous aient les moyens de vivre dignement, c’est-à-dire sans devoir user de moyens humiliants ou dégradants pour se procurer les ressources nécessaires à la vie.  Cette institution, c’est le CPAS : le Centre public d’action sociale. Chaque année, plusieurs milliers de personnes reçoivent le soutien du CPAS. 

La mission la plus connue du CPAS est l’octroi d’une allocation sociale : le Revenu d’intégration qui a remplacé le Minimex ou une aide équivalente.  Il s’agit d’une aide financière, censée permettre aux personnes de répondre à leurs besoins de base.  Ce revenu est octroyé après une enquête sociale, faite par un assistant social qui vérifiera que les conditions d’octroi sont réunies. Cette mission donnée aux CPAS est essentielle, même si toutes les études démontrent que les revenus ainsi octroyés ne suffisent pas pour vivre ( 625 euros pour un isolé, 834 pour un ménage et 417 pour un cohabitant).  C’est la raison pour laquelle d’autres aides complémentaires peuvent être octroyées : carte santé, intervention dans les factures sibelga, garantie locative, etc. 

Pourtant si ces aides financières sont essentielles pour bon nombre de personnes qui sans elles n’auraient aucun moyen pour vivre, les missions du CPAS vont bien au-delà.  L’ambition du CPAS est aussi de permettre à chacun, chacune de trouver une place dans la société, de participer à la vie sociale et ce, à travers un emploi, un engagement bénévole dans une association, dans un projet artistique, culturel.  Nous avons tous besoin de nous sentir reconnus, fiers de ce que nous pouvons faire.  La société, elle aussi, a besoin que tous celles et ceux qui sont capables d’apporter quelque chose à la collectivité se mobilisent pour le faire.  Et pour cela, il est important de tenir compte des capacités, des talents de tous ceux qui s’adressent au Centre.  Il ne s’agit pas d’imposer un projet, mais de le construire avec la personne en fonctions de ses possibilités, de ses compétences et de ses aspirations.

Ainsi, parallèlement au service social général qui est souvent le premier à recevoir la personne qui s’adresse au Centre, le CPAS a développé un ensemble de services dans le but d’octroyer à chacun et chacune l’accompagnement, le soutien le plus adéquat.

CHERCHER ENSEMBLE UNE ORIENTATION PROFESSIONNELLE
L’orientation et l’insertion socioprofessionnelle constitue une mission très importante du CPAS. Afin de la mener à bien,  le service « ISP » a été créé. Il rassemble des travailleurs sociaux qui, en collaboration avec l’Orbem et d’autres partenaires, aident les bénéficiaires du CPAS à évaluer leurs compétences, à définir un projet professionnel, à choisir des moyens de remise à niveau de leurs connaissances et des formations, à chercher activement de l’emploi.  Le service ISP permet en outre à plus ou moins 300 personnes par an de trouver un l’emploi dans des associations, entreprises privées, autres services publics via l’application de l’article 60, §7, de la loi organique des CPAS.

ECOUTER ET ORIENTER LES JEUNES
Les jeunes de 18 à 25 ans qui s’adressent au Centre sont accueillis par le service « Référents jeunes » qui leur offre une première information concernant leur situation portant sur leurs droits et devoirs. Un accompagnement individuel est ensuite  proposé et au moment opportun, des contacts sont pris avec la cellule d’insertion socioprofessionnelle afin d’orienter les jeunes vers des formations ou des études et de les aider à chercher un emploi.

S’EPANOUIR PAR LA CULTURE, L’ART ET LE SPORT
Participer à la vie sociale, ce n’est pas seulement travailler.  Ainsi, dans un tout autre registre, depuis 2003, grâce à un fonds octroyé par l’Etat fédéral aux CPAS, notre Centre développe une action destinée à permettre à chacun, même quand il dispose de très peu de moyens financiers d’accéder aux spectacles culturels, de faire du sport, de découvrir les trésors des musées et des villes…  Ces activités permettent de rencontrer d’autres personnes, de créer des liens, de sortir de son isolement, de se détendre et à travers cela, de retrouver confiance en soi en se (re)découvrant riches de choses à dire et à partager. Par ailleurs, le service épaule aussi les artistes en finançant du matériel et en travaillant à la promotion de leur œuvre. Enfin, des activités et ateliers sont organisés afin d’approfondir divers aspects de la création culturelle et artistique en groupe.

TROUVER UN LOGEMENT
Nous savons tous à quel point trouver un logement en bon état à un prix raisonnable devient de plus en plus difficile. Pour certaines personnes, leur difficulté est telle qu’elles courent le risque de se retrouver à la rue.  En plein développement, le service « Logement » accompagne les bénéficiaires de l’aide sociale dans leur recherche d’un toit. Ce service apporte une information sur les logements disponibles, prépare les personnes à rencontrer les propriétaires, fournit une assistance juridique et joue parfois le rôle de médiateur.

GERER SON BUDGET, LUTTER CONTRE L’ENDETTEMENT
Il n’est certainement pas facile de gérer un petit budget. Dans une société de consommation comme la nôtre, il faut beaucoup de détermination pour résister aux multiples tentations qu’amène chaque sortie en ville.  Mais il n’y a pas que les plus petits revenus.  En fait, un nombre de plus en plus important de personnes, même avec des revenus suffisants, voire importants, connaissent des problèmes de surendettement.  Le CPAS a également pour mission de soutenir tous les habitants de la commune confrontés à ces problèmes. 
Le Service « Media Dettes » apporte ainsi des conseils et une assistance juridique.  Il aide les personnes à trouver un plan de remboursement raisonnable avec leurs créanciers et à respecter les engagements pris. Il organise aussi des séances d’information concernant la manière de gérer son budget de manière responsable et autonome.

Dans cet esprit, un ingénieur propose une analyse et une aide technique en matière de consommation énergétique (eau, gaz, électricité), un poste dont l’importance dans les dépenses du ménage ne cesse de croître, comme en témoigne une actualité récente.

ACCOMPAGNER LES AINES
Les seniors de notre Commune font l’objet d’une attention toute particulière de notre Centre et ce à plusieurs égards.
Les aînés peuvent s’adresser au CPAS pour obtenir aide et soutien. Un service « personnes âgées » accueille les personnes qui ont besoin d’aide et qui habitent chez elles : complément à une trop petite pension, aide en matière de santé, repas à domicile, aide familiale…

Les aînés et leur famille peuvent aussi s’adresser au Centre quand ils ne désirent ou ne peuvent plus vivre seuls à la maison.  Ils seront accueillis par le service « hébergement » qui étudiera avec eux les possibilités d’hébergement en maison de repos ou en appartement supervisé.  Il pourra s’agir de structures appartenant au CPAS ou pas.
Le CPAS dispose de deux maisons de repos : la maison de repos Albert de Latour et la maison de repos et de soins La Cerisaie.
La maison de repos Albert de Latour est située à deux pas de la place Dailly, rue Thomas Vincotte, accueille dans un bâtiment moderne et lumineux 147 personnes âgées en général de plus de 60 ans.
La maison de repos et de soins La Cerisaie. Cette maison située à l’arrière du CHU Brugmann est conçue pour accueillir des personnes âgées dépendantes et/ou désorientées, nécessitant des soins et de l’aide dans les actes de la vie quotidienne. Elle accueille et accompagne aussi des personnes en fin de vie par la mise en place de soins palliatifs.

UNE PLACE POUR LES ENFANTS
Il existe aussi un service « famille-jeunesse » qui offre un accompagnement très soutenu aux enfants, adolescents en difficulté ainsi qu’aux familles sollicitant une aide pour leurs enfants de 0 à 18 ans.
Ce service est amené très souvent à jouer un rôle de soutien aux parents et aux enfants qui traversent un cap difficile et de médiateur en cas de conflit.  Avec les jeunes et leur famille, ils s’efforcent d’apporter des solutions pratiques aux problèmes afin qu’ils ne s’amplifient pas. 

COLLABORER AVEC LE MILIEU ASSOCIATIF
Depuis Novembre 2004, à travers la création de la Coordination de l’Action sociale, notre CPAS développe à nouveau un partenariat avec un large ensemble d’associations investies dans le champ social à Schaerbeek. Son objectif est de mener une réflexion commune et des actions concertées afin de lutter ensemble contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

UNE ADMINISTRATION AU SERVICE DE TOUS
Pour assurer le bon fonctionnement des services présentés, aux côtes des travailleurs sociaux, de nombreux travailleurs administratifs veillent à l’exécution des décisions prises.  Par ailleurs, d’autres services se chargent de la gestion financière du CPAS, de son personnel et de l’entretien de ses bâtiments.  Comme la plupart des administrations, le CPAS a donc un département Ressources Humaines, un Service Recettes, un Service Finances, un Service technique, un Service Informatique, un Service Interne de Prévention et Protection au Travail. 
Au total, le CPAS compte 460 travailleurs. L’ensemble du personnel est placé sous l’autorité d’un Secrétaire, Dirk Kaekebeeke et ses activités sont dirigées par une Présidente, au mandat politique similaire à un échevin, Dominique Decoux.

Mise à jour: 13/01/2014

Haut de page