Pourquoi ?

La vitesse, cause principale des accidents en ville ? Oui ! Bien qu’elle ne soit pas le seul argument en faveur d’une limitation à 30 km/h généralisée. Adapter sa conduite au quartier, c’est aussi améliorer la qualité de vie de ses habitants. C’est contribuer à une mobilité mieux adaptée aux différents modes de déplacements (la marche, le vélo, trottinette électrique, hoverboard, etc.). A un environnement plus serein. A une réduction de stress.

Moins d'accidents

Une vitesse modérée offre bien plus de sécurité à tous les usagers de la voie publique. C'est d'autant plus vrai dans les quartiers résidentiels où les piétons sont nombreux. La zone 30 généralisée diminue le nombre et la gravité des accidents parce que :

  • le temps de réaction et la distance de freinage sont considérablement réduits ;
  • les pneus adhèrent plus.
  • le conducteur a une meilleure perception visuelle et anticipe donc mieux les intentions - parfois soudaines - des autres usagers.
  • la différence de vitesse entre les différents moyens de transport diminue.

=> La zone 30 généralisée, pour plus de sécurité routière !

Fluidification du trafic

Rouler à 30 km/h évite les accélérations soudaines suivies d’un freinage brusque, par exemple à l’approche d’un feu rouge, d’un passage piéton ou d’un carrefour. La fluidité du trafic en est donc améliorée, avec un effet positif sur les bouchons.

=> La zone 30 généralisée, pour diminuer les bouchons !

Moins de bruit

Le bruit est proportionnel au nombre de voitures mais aussi à la vitesse de celles-ci : diminuer sa vitesse de 10km/h permet de réduire la pollution sonore de 8%. La zone 30 généralisée contribue doublement à atténuer le bruit dans les quartiers puisque ses aménagements réduisent la vitesse et, dans certains cas, l'intensité du trafic de transit.

=> La zone 30 généralisée, pour moins de pollution sonore!

Plus de vie locale et un espace public partagé

Une vitesse modérée facilite la cohabitation. Elle permet aux usagers motorisés d'être plus attentifs aux déplacements des usagers actifs (vélos, piétons) grâce à des contacts visuels qu’une vitesse élevée ne permet pas. L'instauration d'une zone 30 généralisée favorise le trafic local et la vie de quartier.

Les aménagements de la zone 30 généralisée permettent une utilisation plus conviviale de l'espace public: des trottoirs plus larges, des plantations et du mobilier urbain plus présents, des espaces aménagés pour s'y rencontrer, des commerces de proximité. Le citoyen se réapproprie son quartier; la rue n'est plus uniquement un lieu de passage mais redevient un lieu de vie à caractère plus humain.

La zone 30 généralisée contribue donc à privilégier la marche et le vélo pour des déplacements de courte distance.

=> La zone 30 généralisée, pour plus de convivialité!

Moins d’émission de CO2

En diminuant les bouchons, en fluidifiant le trafic et en favorisant l’utilisation de la marche et du vélo, la zone 30 généralisée a également comme effet de diminuer l’émission de CO2 et donc d’améliorer la qualité de l’air. En outre, rouler moins vite, c’est diminuer sa consommation.

=> La zone 30 généralisée, pour un air plus respirable !

Mise en œuvre du Plan communal de Mobilité et de la note stratégique sur la sécurité routière

Approuvé en 2009, le Plan Communal de Mobilité est un outil stratégique qui vise à faciliter la planification de la mobilité à l’échelle de la commune. Son objectif principal est d’améliorer la mobilité, la sécurité routière et donc la qualité de vie des habitants, par un usage plus rationnel de l’automobile.

Le PCM a approuvé la mise en zone 30km/h de la commune de Schaerbeek à l’exception de certains axes. Depuis lors, la moitié des voiries a été mise en zone 30 et la Commune a travaillé à concrétiser le réaménagement et la sécurisation de la quasi-totalité des carrefours de Schaerbeek. Il était donc temps de donner plus de cohérence à Schaerbeek et d’aboutir à cet objectif du Plan Communal de Mobilité.

 

Parallèlement au PCM, la commune de Schaerbeek s’est dotée en 2017 d’une note stratégique sur la sécurité routière afin de répondre fermement à la violence routière et d’assurer la sécurité de tous.

Pour ne plus compter de blessés et de morts sur les routes, la commune met en œuvre tous ses moyens et compétences et applique une tolérance zéro vis-à-vis de la violence routière.

La mise en zone 30 généralisée participe à la concrétisation du PCM et de la note stratégique sur la sécurité routière.

=> La zone 30 généralisée, pour concrétiser les engagements pris par la Commune !